courrier

“Le port de Jorf Lasfar devrait dépasser, en termes de tonnage global, celui de Casablanca à partir de l’année 2016”
L’information telle qu’on l’avait annoncée à la Une de notre Journal “Le courrier Régional” dans sa 21ème édition en date d’Avril 2014, n’était qu’une prévision ou plutôt une projection de ce que représenterait le port de Jorf Lasfar dans un proche avenir.
Une prévision certes, mais qui portait en elle des indicateurs de certitudes puisqu’elle émanait de l’analyse crédible du grand expert maritime, en l’occurrence M. Cherfaoui Najib dont la notoriété dans le domaine n’est plus à démontrer.
En ce temps là, M. Cherfaoui affirmait en connaisseur que “ Les statistiques révélant la croissance accélérée de la place maritime de Jorf Lasfar démontrent bien que ce port devrait dépasser, en termes de tonnage global, celui de Casablanca à partir de l’année 2016, devenant par là même le premier port du Maroc” et de poursuivre qu’Actuellement, “le trafic global de Jorf Lasfar est de l’ordre de 18 millions de tonnes; Ce trafic passera donc au minimum à 24 millions de tonnes dès 2016. Par contre les variations du port de Casablanca resteront fonction des importations des céréales et du nombre de conteneurs manutentionnés; mais dans tous les cas, ces variations se maintiendront à un niveau inférieur à la montée programmée de Jorf Lasfar”.
Aujourd’hui, cette information vient d’être officialisée par le Ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau qui vient d’annoncer l’enregistrement d’une hausse du trafic portuaire global qui est passé de 134,9 millions de tonnes en 2017 à 137,5 millions de tonnes en 2018, soit une hausse de 1,9%, dans les différents ports du Royaume.
Selon la même source, avec 114,3 millions de tonnes traités en 2018, les ports de Tanger Med, Jorf Lasfar et Casablanca concentrent près de 83% du trafic national. Ainsi, le port de Tanger Med se positionne en tête de liste grâce à son activité principale de transbordement des conteneurs. Quant au port de Jorf Lasfar, il a réalisé la plus forte progression de l’année, avec un trafic de 32 millions de tonnes, et a devancé pour la première fois le port de Casablanca, devenant ainsi le premier port import-export du Royaume en terme de volume de marchandises traitées.
Toutefois et au delà de cette grande avancée économique de la province, force nous est de nous interroger sur les lendemains de la ville d’El Jadida qui est sensée suivre la cadence de ce développement tout en se dotant de ces “gardes-fous” impératifs voire même salutaires en pareil cas.
Il faut dire que le brouillon actuel qu’on est entrain d’imprimer sur le dos d’El Jadida est loin de nous inspirer confiance pour les années avenirs. Là où s’enlise El Jadida de nos jours, n’est plus une simple impression qu’on peut facilement outrepasser, mais relève bel et bien de l’immoralité politique et de l’inconscience administrative. Un non sens qui risque de compromettre l’avenir de cette entité territoriale qui dispose aujourd’hui plus que jamais, de toutes les richesses…sauf celle des gestionnaires, capables de comprendre la signification d’un premier pôle économique ainsi que les périls qu’il peut traîner dans son sillage.
À bon entendeur.
CHAHID Ahmed

http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/03/courrier.jpg?fit=1024%2C1024http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/03/courrier.jpg?resize=150%2C150adminsDivers“Le port de Jorf Lasfar devrait dépasser, en termes de tonnage global, celui de Casablanca à partir de l’année 2016” L’information telle qu’on l’avait annoncée à la Une de notre Journal “Le courrier Régional” dans sa 21ème édition en date d'Avril 2014, n’était qu’une prévision ou plutôt une projection de...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires