Organisation d’une journée de sensibilisation et concertation le mercredi 27 mai 2015 Sous thème : « La réintroduction de l’arganier à Doukkala pour un développement humain et durable »

arganier

L’association  des Femmes Entrepreneures  de Doukkala Abda   « ENTRELLES Entrepreneures », dont l’objet est l’aide à la création des entreprises  TPE  et des coopératives, organisera le 27 mai 2015 à Douar Rouahla, commune rurale de Sidi Abed, une journée de sensibilisation, d’information et de concertation avec la population locale sur le  projet  qui s’intitule :

« L’Arganier et plantes médicinales : Pour un développement humain et durable          à Doukkala.

Objectif : Valorisation des terres difficilement exploitables » .

Ce projet  s’inscrit dans le cadre des actions programmées par l’association.      Supervisé par la commission du Développement Durable ,il permettra aux femmes du douar d’améliorer leur situation précaire tout en contribuant au développement local.

arganier1

La volonté de l’association pour la réintroduction de l’arganier dans la région de Doukkala, est de le cultiver en tant qu’arbre fruitier et non forestier, tout en développant en parallèle  d’autres activités agricoles faciles et génératrices de revenu ; vient suite aux travaux de  recherches et expérimentations menés par Madame Rachida Nouaïm* et de Monsieur Remi Chaussod . Ils ont bien démontré dans leurs travaux de recherches respectifs, que la plantation de l’arganier est faisable puisqu’il a déjà existé dans la région de Doukkala et bien d’autres régions au Maroc. Ainsi, plusieurs expériences de plantation ont réussi dans les sols même rocailleux comme c’est le cas de la région du Sahel à proximité de Jorf Lasfar, région d’El Jadida sur les terres des héritiers Moundib  au douar Rouahla  relevant du territoire de la commune de Sidi Abed.

Il ne s’agit pas de remplacer des cultures rentables ou d’occuper des terres fertiles par l’arganier, mais de l’utiliser pour «végétaliser» et fertiliser des zones arides presque à l’abandon.

Cette journée de sensibilisation permettra donc à l’association  de définir les besoins réels des habitants du Douar, les informer de l’intérêt du projet et repérer les femmes motivées pour les amener à adhérer pleinement audit projet et ce, par la création de la première  coopérative du douar.

arganier11

Related posts

Leave a Comment