OCS-RCAZ : 2-2…la RCAZ, plus que jamais…Imbattable

La RCAZ n’a pas un entraineur à 24 millions de centimes.

Elle n’a pas, non plus, un directeur technique à 8 millions de centimes.

Sa force, ce sont ses joueurs qui jouent avec leurs cœurs.

Des joueurs qui se battent et mouillent leurs maillots à chaque match.

 Des joueurs qui ont cette « grinta », que seuls des Joueurs, conscients de la tâche qui leur incombe, parviennent à en faire étalage, à chaque match.

Certes, l’équipe a subi (pour ne pas dire a été lésé),  des décisions d’arbitrage, qui n’ont pas toujours été en sa faveur.

Certes, certains jeunes joueurs, sous pression, ont mélangé parfois, combativité et nervosité. Chose qui  a valu à l’équipe, plusieurs cartons rouges et lui a coûté  pas mal de points précieux.

Mais aujourd’hui, tout semble rentrer dans l’ordre. Et ce n’est  que « justice » rendue à cette belle équipe, qui même en perdant par le passé, parvenait toujours à faire  bonne impression, tout en nous laissant,  un arrière  goût d’inachevé.

Mais depuis qu’ils sont dos au mur, les joueurs se sont totalement métamorphosés. Ils ont réussi en un court laps de temps à canaliser leur nervosité. La lucidité qui en a pris place, a rendu leur jeu, plus spectaculaire et plus performant. Et c’est une pure merveille que de voir évoluer   cette sympathique équipe, qui « vend cher sa peau », pour sauvegarder sa place en Botola Pro.

Certes, l’entraineur marocain, Ismail Al Alaoui, ne touche pas 24 millions de centimes, mais contrairement « aux heureux élus », il a réussi à donner un fond de jeu à l’équipe et à y laisser son empreinte. Chose qu’on attend toujours de certains « veinards » et de leurs acolytes.

El Jadida Scoop

Related posts

Leave a Comment