OCS – DHJ : 4 – 3 l’amère raclée

Finalement, ce qu’on appréhendait tous, a bien fini par avoir lieu : le DHJ nouvelle version, ressemble comme deux gouttes d’eau à celle qui a joué et perdu, tous ses derniers matchs la saison dernière.

Difficile avec de tels joueurs  que  « la mayonnaise » qu’a tenté de préparer  Andelhak Bencheikha puisse prendre, avec un effectif sans âme et sans véritable ossature. Même Pep Guardiola, Ronald Koeman ou Jürgen Klopp ne peuvent réussir un tel challenge, lorsque « la matière première » et essentielle à n’importe quel schéma tactique, vient à manquer.

 Benchikha n’a pas aujourd’hui Saâsaâ, Chagou, Laâroubi…dans sa formation. Il n’a pas ces joueurs chevronnés avec lesquels il a gagné la coupe du trône.

Il n’a pas non plus, Hadhoudi, Aguerdoum, Msuva, Benchaoui, Bakari…tous « poussés vers la sortie », alors qu’ils constituaient la véritable ossature de l’équipe et autour desquels on pouvait constituer l’équipe de l’avenir.

Contre l’OCS, l’équipe jdidie a encaissé pas moins de quatre buts. Certes, il réussi a en marqué trois, mais aucun sur une action de jeu (deux penalties, et un coup franc). Ceci prouve que le DHJ est une équipe combative certes, mais techniquement et tactiquement limitée et qui se cherche encore.

El Jadida Scoop

Related posts

Leave a Comment