Nuit mouvementée à Douar Al Bahhara

En dépit de l’interdiction d’allumer des feux pour « fêter Achoura » et des lourdes sanctions qui attendent les éventuels auteurs, on peut dire que certains quartiers ont fait fi de ces interdictions et du…confinement.

A Douar Al Bahhara, non seulement, jeunes et moins jeunes, n’ont pas respecté le confinement, mais « la fête » a duré, jusqu’à tard dans la nuit, au grand damne des riverains.

Un grand feu a été aussi allumé à Douar La7ouna.  Les habitants ont au moins le mérite d’avoir allumé leur feu à l’écart de la route. Chose que n’ont pas respecté les habitants au niveau  du 3ème arrondissement, puisque la route a été coupée des deux côtés, par un feu immense,  au niveau du centre pour enfants à besoins spécifiques.

La panique qui s’est emparée, alors des automobilistes était indescriptibles.

Certains voulaient foncer dans le feu, pourvu qu’ils puissent échapper à cette horde de jeunes au comportement très menaçant. D’autres voulaient faire marche arrière, au risque de foncer dans les voitures qui suivaient…

On ignore ce qui aurait pu se produire à ce moment, si, et comme par miracle, ce sont pas moins de quatre fourgonnettes de police qui surgissent comme de nulle part.

Bref, une nuit mouvementée. Un confinement nullement respecté et des pétards et autres explosifs qui surgissent d’en ne sait pas où, car leur importation comme leur commerce sont interdits par la loi. Enfin, sur le papier.   

El Jadida Scoop

Related posts

Leave a Comment