mouline

El Jadida Scoop

Ce samedi 1er décembre, une soirée d’enfer est au programme avec

Othmane Mouline,  nouvelle figure de la chanson populaire marocaine et Maya Dbaich, la danseuse de l’oriental et véritable coqueluche des soirées mondaines, qui s’est imposée comme une figure incontournable de la danse orientale marocaine.

Mouline est cette star montante qui ne cesse de faire parler d’elle, depuis qu’elle a fait le buzz, suite à la publication d’une vidéo dans laquelle on le voyait, Bendir à la main et dans une ambiance festive, chanter “l’âyta” et danser au rythme de celle-ci. Critiques, compliments et partages fusaient de partout…Sa renommée était faite.

Othmane Mouline est diplômé de l’Institut des hautes études de management (HEM). Après l’obtention du fameux diplôme, le chanteur passe d’un métier à l’autre. Tantôt dans le marketing, tantôt dans l’événementiel, il a même participé à l’organisation du festival Mawazine. Un vrai touche à tout.

Parallèlement à ses études, Mouline confie qu’il a toujours eu un penchant pour le chant populaire marocain et plus précieusement “l’âyta”. “

Alors qu’il était encore étudiant, il aimait le Chaâbi comme tous les Marocains sans jamais pensé devenir chanteur un jour.

Ce n’est que plus tard, qu’il a décidé d’en faire un métier à plein temps.

Quant à Maya Dbaich, elle  s’est imposée comme une figure incontournable de la danse orientale marocaine. Une discipline qu’elle pratique depuis son plus jeune âge avant d’en faire son métier, même si beaucoup ont tenté de l’en dissuader.

Elle dansait depuis son plus jeune âge, mais c’est sous la direction  du grand chorégraphe et professeur de danse Charaf Ennaji, qu’elle a franchi un palier, en devenant plus professionnelle et maîtrisant la discipline.

Maya a toujours été une fan des spectacles de Najwa Fouad.

Depuis elle rejette cette société qui impose des normes pour rendre tous les gens identiques, comme si on était tous obligés de faire pareil pour être bien.

Maya a toujours voulu  faire ce qu’elle voulait, ce qui lui plaisait sans chercher à suivre un modèle prétendument parfait.

Pour subvenir à ses besoins, Maya a pendant longtemps,  donné des cours dans des salles de sport ou à domicile, pour des femmes qui souhaitaient prendre des cours particuliers.

Elle  faisait aussi des passages dans des restaurants connus à Casablanca, pour des shows d’environ  15 minutes, et bien sûr les mariages, les baptêmes, et tout genre de fêtes du genre.

Voici un aperçu des deux stars qui sont attendues demain soir au Mazagan.

http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/12/maya.jpg?fit=1024%2C1024http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/12/maya.jpg?resize=150%2C150adminsEn vogueEl Jadida Scoop Ce samedi 1er décembre, une soirée d’enfer est au programme avec Othmane Mouline,  nouvelle figure de la chanson populaire marocaine et Maya Dbaich, la danseuse de l’oriental et véritable coqueluche des soirées mondaines, qui s’est imposée comme une figure incontournable de la danse orientale marocaine. Mouline est cette star...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires