dri

Par Driss Tahi

 

Peindre la femme en mettant en valeur sa beauté et sa sensualité, c’est une belle façon de lui rendre hommage.

Représenter en peinture une femme qui danse, c’est accentuer sa féminité, c’est la hisser très haut parmi les étoiles, et lui procurer une autre dimension de vie…

L’immortaliser en quelque sorte.

Nadia Rhessal l’artiste peintre donne à la femme, à travers certaines figures de danses avec les tenues aux couleurs bien choisies, un moyen d’expression dans un langage universel qui lui permet de communiquer ses émotions , de crier sa colère pour dire non à la violence ,et pour dénoncer l’injustice quand elle en est victime , qui lui permet aussi de déployer tout son charme et sa grâce afin de plaire et  séduire .

Dans la peinture de Nadia Rhessal, la femme est insoumise, libre de ses mouvements, libérée de tous les préjugés, émancipée, rebelle, rayonnante et surtout belle ; parfois avec un port de tête altier celui de la femme pleine d’assurance, moderne et maitresse de son destin.

Rien à voir avec la femme renfermée, marginalisée dans certaines sociétés hermétiques à son évolution.

Les émotions vécues ou ressenties,  par l’artiste, ses  rêves ou ses ambitions sont transcrits, et sont comme projetés sur ses toiles. Elle attribue de ce fait à ses danseuses certains de ses sentiments ; leur transmet ainsi les explosions de joie, les cris de douleurs et les sautes d’humeurs, les rires et les angoisses, et mêmes les pleurs sont traduits par les mouvements du corps, par les sauts lorsqu’elle s’élance dans les airs pour fuir un supposé violeur, ou les cabrioles pour exprimer ses désirs et une invitation à l’amour, par les pivots afin de décourager un éventuel agresseur, et les pirouettes la tête penchée en avant pour cacher ses peines et son désespoir.

Les tenues qui épousent ses formes et lui donnent une allure divine, sont souvent diaphanes, affriolantes, parfois de couleurs sobres ou dynamiques,

Devant une toile de Nadia Rhessal , notre regard est vite porté sur la beauté des mouvements et des gestes , ceux des bras ,des jambes et du visage,  La tête penchée en arrière et la chevelure au vent, telle la crinière d’un cheval sauvage au galop.

Le jeu, lumière, couleurs et formes est perceptible dans presque toutes les toiles.

Le parfait mariage des couleurs qui a manifestement permis à l’artiste d’obtenir les tons foncés et à donner l’aspect réaliste de la peau de la danseuse.

Les couleurs parfois chaudes des tenues, et celles nuancées des fonds, sont illustrées dans une belle harmonie qui se traduit par la bonne cohésion qui se dégage de la peinture de Nadia Rhessal , une peinture vivante, sur un beau thème qui est la danse , apaisant et enchanteur.

Ainsi, les œuvres de Nadia Rhessal reflètent sa personnalité, son esprit créatif, sa recherche perpétuelle du beau à travers la danse et ses expressions, et aussi ses effets.

– « j’ai toujours été fascinée par la danse, ou plutôt par toutes les danses. Si aujourd’hui j’ai choisi comme sujet dans mes peintures le ballet ou la danse classique, demain ça pourrait être une autre expression artistique ; la danse contemporaine, la danse Amazigh, la danse de la guedra, ou peut être celle des chikhates « .

« Ce n’est qu’en dansant que je sais dire les choses les plus sublimes ». Lifar

dri 1

Nadida Rhessal avec Driss Tahi

http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/02/dri.jpg?fit=1024%2C1024http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/02/dri.jpg?resize=150%2C150adminsRégionPar Driss Tahi   Peindre la femme en mettant en valeur sa beauté et sa sensualité, c'est une belle façon de lui rendre hommage. Représenter en peinture une femme qui danse, c'est accentuer sa féminité, c'est la hisser très haut parmi les étoiles, et lui procurer une autre dimension de vie... L’immortaliser en...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires