moussem1

C’est par une lecture du Coran au sein du Mausolée, suivie de la prière du vendredi, à laquelle prend, en principe,  part le gouverneur de la ville, que le coup d’envoi est traditionnellement donné.

Cette année, c’est M. Mohammed El Guerouj, gouverneur de la ville qui a annoncé l’ouverture de ce moussem, qui aura lieu  du 03 au 10 août.

Une inauguration, tout de suit suivie de Fantasia, lâchers de faucons,halqa…

Des visiteurs venus des quatre coins du royaume. Des chevauchées qui  réunissent les plus beaux cavaliers et des soirées animées par les plus prestigieuses troupes folkloriques et chanteurs du Chaâbi.

La manifestation est aussi très appréciée par les amateurs de fantasia qui viennent suivre les nombreuses Sorbas. Dans ce sens. Un deuxième terrain vient d’être aménagé pour recevoir les nombreux cavaliers qui sont déjà sur place et leur permettre  de se produire plusieurs fois par jour, pour le plus grand bonheur des amateurs de fantasia.

Les organisateurs tablent sur plus de 2000 cavaliers et chevaux de différentes régions. Plus de 500.000 visiteurs sont également attendus.

Le moussem est célébré depuis des centaines d’années par les tribus des Doukkala à la mémoire du saint Moulay Abdellah Amghar sur le site appelé, naguère, Ribat de Tit.

Il est notoirement considéré comme étant l’une des manifestations religieuses et culturelles les plus riches du Royaume.

Par ailleurs, des efforts ont été réalisés pour développer les points d’eau, des WC et d’éclairage. Parallèlement, une cité de toile a été érigée avec près de 22.000 tentes caïdales.

Aussi les autorités locales ont-elles renforcé leur vigilance pour assurer la sécurité durant ce moussem. «La distribution des viandes rouges et la restauration en général seront très contrôlées cette année», assure un responsable.

http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/08/MOUSSEM5.jpg?fit=1024%2C1024http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/08/MOUSSEM5.jpg?resize=150%2C125adminsJdidis à la UneC’est par une lecture du Coran au sein du Mausolée, suivie de la prière du vendredi, à laquelle prend, en principe,  part le gouverneur de la ville, que le coup d’envoi est traditionnellement donné. Cette année, c’est M. Mohammed El Guerouj, gouverneur de la ville qui a annoncé l’ouverture de...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires