« L’hebdomadaire francophone « Maroc Hebdo » a choisi le président-directeur général du groupe OCP, Mostafa Terrab, en tant qu’homme de l’année 2019 », Nous informe-t-on.
Une consécration qui n’a rien de surprenant pour nous, dans la mesure où elle ne fait que refléter le génie créateur de cet homme qui préfère s’épanouir à l’ombre, loin des projecteurs, et qui a su comment modeler la matière minérale brute, pour en faire toute une armada de vaisseaux au service du pays dans une course économique folle qui ne pardonne pas les retardataires.
En un peu plus d’une décennie, il en a fait non seulement le plus important levier économique du pays, mais aussi et surtout un des principaux instruments diplomatiques du Royaume.
Par ailleurs, Mostafa Terrab, est considéré par le journal électronique « le1 », comme étant « l’alchimiste de la pierre phosphatée qui rêve de sa cité idéale et d’un Maroc idéal ».
Aussi peut-on lire, qu’en « 13 années à la tête du premier producteur des phosphates au monde, Terrab bâtira un laboratoire à ciel ouvert, où tout est réalisable, où rien n’est impossible ».
Dans ce contexte, On peut citer quelques réalisations au niveau national, relevant de la stratégie « Terrab », dont notamment:
Le Lydex, un lycée d’excellence et des classes préparatoires.
L’UM6P, une Poudlard University, un mix entre X et MIT qui a surgit en plein désert de Benguerir.
Le 1337, un paradis pour codeurs informatiques au fin fond de la ville dortoir de Khouribga.
Le projet de cité verte à El Jadida.
Le projet d’académie de journalisme,qui sera pilotée par une poignée de plumes marocaines.
….
À souligner qu’au delà de ce côté apparent de l’iceberg, cet homme de l’année, qui s’est entouré de jeunes adeptes de la performance depuis sa nomination, a révolutionné totalement et dans le bon sens tous les concepts qui régissaient auparavant l’ancien office chérifien des phosphates.
Une stratégie de transformation industrielle globale qui s’est avérée concluante, et qui a permis au « groupe OCP de produire aujourd’hui, 12 millions de tonnes de phosphates par an, contre seulement 1,7 million ».
Enfin, il faut dire qu’il y a des consécrations qui se méritent, surtout lorsqu’elles vont en parallèle avec la compétence avérée et la volonté débordante, deux vertus qui caractérisent Mostafa Terrab.
CHAHID AHMED

http://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2020/01/terrab.jpghttp://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2020/01/terrab-150x150.jpgadminsZoom'L’hebdomadaire francophone « Maroc Hebdo » a choisi le président-directeur général du groupe OCP, Mostafa Terrab, en tant qu'homme de l’année 2019', Nous informe-t-on.Une consécration qui n'a rien de surprenant pour nous, dans la mesure où elle ne fait que refléter le génie créateur de cet homme qui préfère...Source de L'information Fiable