Moment de grande émotion pour Aziz Daouda, de passage à Ifrane.

eljadidascoop

Ifrane est une petite ville marocaine du Moyen Atlas  située à 1700 mètres d’altitude et bien connue pour les conditions d’entraînement idéales qu’elle propose habituellement aux spécialistes de demi-fond.

ifrane77

Une ville au nom aussi mythique que controversé. Une ville aux allures de petit paradis touristique et où le coureur et l’habitant, naguère, se confondaient. Les athlètes venaient de partout : Maghreb, Ethiopie, de toute l’Europe…et étaient irrésistiblement attirés par l’aura d’un lieu fréquenté par les plus grands demi-fondeurs, à commencer par le « roi » incontesté du 1500 m, un certain Hicham El Guerrouj et autres noms de l’athlétisme marocain.

Aujourd’hui, un lieu délaissé et entrain de tomber en ruine. Ecoutons Aziz Daouda :

« Ce matin je suis revenu sur les lieux de mon crime…le stade d’Ifrane que j’ai conçu, proposé, réalisé et utilisé comme base de toute la stratégie de développement de l’athlétisme.

La piste a été enlevée en attendant d’être remplacée…

J’ai été revoir le parcours au plateau, sur la route vers Ras Elma…il est en ce moment partiellement enneigé mais pas de traces d’athlètes…normalement c’est la période où les athlètes devraient être là…le traçage que j’avais conçu et réalisé est toujours là…

Je vous assure que j’étais ému aux larmes…

ifrane7

La ville d’Ifrane en ce mois de mars

J’ai remémoré les moments heureux et les moments dures, les souffrances et les joies, les milliers de litres de sueurs, les milliers de foulées, les centaines de chaussures esquintées, les chronomètres, les massages, les séries, les répétitions, la respiration a l’étouffement, le froid, la chaleur, les orages…le travail et l’amour de la patrie: dénominateur commun de tous.

Merci aux athlètes.

Merci à nos concitoyens qui nous ont tant soutenu et supportés.

Moments d’émotions intenses…

Le bon vieux temps ».

Related posts

Leave a Comment