Mécontent du grand retard qu’on pris ses primes et salaires impayés, Soufiane Benrahou claque la porte et quitte le DHJ.

C’est clair, un joueur professionnel vit de ses primes et de son salaire. Mais  quand un club, et à défaut d’honorer les contrats  le liant à ses joueurs, se met à  user et à abuser de promesses…non tenues (bien sûr), toute personne censée et quelque soit le degré de sa patience, finit par claquer la porte et d’aller voir ailleurs. Car tout  joueur professionnel et à défaut d’avoir une femme et des enfants à charge, à des parents et des frères et sœurs parfois dans le besoin.

C’est ce qui vient d’arriver entre Soufiane Benrahhou et le comité du DHJ. N’ayant pas touché son dû depuis des mois, le keeper  jdidi en avait ras le bol d’attendre et menacé d’arrêter les entrainements si on ne se décide pas enfin, à lui verser son argent.

Le « baratin » du président, appelé aux rescousses, n’y a rien pu résoudre. C’est la même rengaine qu’il ressort à chaque fois. Tout le monde sait qu’il est dos au mur et dans l’incapacité d’honorer les arriérés de ses joueurs.

Suite à quoi, Soufiane Benrahhou claqua la porte et partit tenter sa chance ailleurs.

Un litige de plus sur les bureaux de la FRMF qui ne sait plus quoi faire devant ce nombre de joueurs impayés du DHJ, qui ne cesse de gongler, année après année.

C’est Merouane Bessak , ex gardien à l’OCS, qui a signé au DHJ pour combler le vide laissé par Benrahhou, parti à la hâte,  à la veille de la Botola Pro.

El Jadida Scoop  

Related posts

Leave a Comment