Ce poème, sur l’ex Mazagan, El Jadida actuellement, date de 1947. Il nous a été envoyé par un certain Sam Znati, par le biais de feu Si Mustapha Bencherki, un ex- député et notable de la ville d’El Jadida, et qui n’est autre que le frère de Si Abdelkrim Bencherki, président actuel de l’Association des Doukkala.

Ce poème, qui représente une invitation aux Français de la métropole à venir goûter à ses multiples charmes, met en évidence les atouts de cette ville et ses potentialités touristiques, qu’un certain Maréchal Lyautey lui prédisait déjà de devenir : « le Deauville marocain », par référence au Deauville français.

Nous publions aujourd’hui ce poème, non pas pour relater, de nouveau, son charme exquis, mais pour éveiller la conscience et le devoir de responsabilité chez les gestionnaires de ses destinées : Autorités et élus. Certes, la ville s’est dévalorisée. Pire, elle continue de se détériorer de jour en jour. Son état alarmant est lamentable…Inutile de noircir encore plus le tableau… Que ce poème remue les bonnes âmes. Amine (Amen).

El Jadida Scoop

Venez, jolies Parisiennes

Contempler notre Océan

Sur les côtes marocaines

Connaissez- vous Mazagan ?

C’est une ville charmante

Renommée par sa beauté

Toutes les femmes élégantes

S’y donnent rendez-vous l’été.

Mazagan, la jolie ville

Mazagan, plage tranquille

Rayonnement des beaux jours

C’est la joie et c’est l’amour

Son ciel d’un bleu merveilleux

Est le rêve des amoureux

Dans un éternel printemps

On y a toujours vingt ans

Sur cette plage enchanteresse

Quelle gaîté et quel entrain

Dans sa cabine on se presse

Pour aller prendre son bain

Sous la brise qui les caresse

Au milieu des flots berceurs

Le cœur empli d’allégresse

Les baigneurs chantent en chœur

Pas besoin d’être millionnaire

Pour être heureux ci bas

A notre station balnéaire

Où fleurissent les mimosas

Dans un cadre original

Se dresse le Casino

Dont le charme est idéal

On y danse le Tango

Mazagan, la jolie ville

Mazagan, plage tranquille

Elle est tous mes amours

Et je l’aimerais toujours

Mazagan, sous les étoiles

Quand la nuit déploie ses voiles

C’est un délicieux printemps

Venez tous à Mazagan

http://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/07/jdi.hotel_.jpghttp://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/07/jdi.hotel_-150x150.jpgadminsLibre OpinionCe poème, sur l’ex Mazagan, El Jadida actuellement, date de 1947. Il nous a été envoyé par un certain Sam Znati, par le biais de feu Si Mustapha Bencherki, un ex- député et notable de la ville d’El Jadida, et qui n’est autre que le frère de Si Abdelkrim Bencherki, président actuel...Source de L'information Fiable