jdi-rot-occupatrion

Espace MRE

Pour qu’ils en arrivent là, il fallait qu’ils soient poussés réellement à bout. ‘ ils’, ce sont les commerçants du centre ville de Casablanca qui ont décidé de faire une action d’éclat pour protester contre une situation qu’ils endurent depuis une éternité. Victimes des marchands ambulants qui squattent en toute impunité la chaussée, les privant ainsi d’une part très appréciable de leur clientèle, ils ont fini par hausser le ton pour sensibiliser les autorités de la métropole et l’opinion publique quant à la précarité de la situation. De fait, la plupart d’entre eux, entre 300 et 400 selon les organisateurs ont répondu à l’appel pour exprimer leur colère face la concurrence illégale que leur opposent les marchands ambulants. Cafés, restaurants, boutiques de prêt-à-porter…tout le monde est logé à la même enseigne et le ras-le-bol est généralisé.

Avec la fermeture de tant de locaux commerciaux jeudi 13 juillet en plein centre de Casablanca, il était évident que le message allait parvenir à qui de droit et les autorités ont rapidement réagi, promettant de prendre des mesures concrètes pour protéger les commerces. Bonne nouvelle, mais ce n’est pas la première fois que des campagnes musclées sont organisées pour déloger les marchands ambulants. Quelques jours plus tard, le temps que la vigilance se relâche et la situation reprend de plus belle avec un nombre toujours de plus en plus élevé de nouveaux venus qui squattent la chaussée. Et avec la présence massive de ressortissants africains subsahariens, ils constituent désormais un pourcentage non négligeable parmi les ferrachas, ce qui exaspère et avec raison aussi bien les commerçants que les passants.

Une campagne sans lendemain?

Les autorités de la métropole, alertées par le coup de gueule des commerçants ojdi-souk-ocupationnt promptement réagi on s’engageant à lutter avec efficience contre l’invasion indue de l’espace publique. Ce qui a bien entendu rassuré les intéressés, mais ces derniers se demandent réellement si les mesures qui seront prises incessamment s’inscriront dans la durée ou s’agira-t-il encore une fois d’une campagne épisodique à l’effet limité dans la durée. Chose certaine, la situation est intenable pour les commerçants. Certains ont vu leur chiffre d’affaire baisser de moitié et même davantage, les obligeant ainsi à une compression du personnel. Le tout, en prenant en considération le fait que les baux dans cette partie de la ville coûtent ce qu’ils coûtent. Tout le monde est donc touché par la prolifération des marchands ambulants y inclus ceux qui exercent des professions libérales et qui ont leur cabinet situé au dessus des locaux commerciaux.

 

Selon certaines victimes de cette occupation indue de l’espace publique, quelques ferrachas agissent comme s’ils avaient le droit de les narguer de la sorte, faisant montre de surcroît d’une agressivité rare, ‘ encouragée’ par l’effet Bouazizi. De fait, on en trouve même quelques zélés qui placent un jerrican d’essence à côté de leur marchandise, histoire d’afficher clairement leur intention advenant une opération des forces auxiliaires. Une dérive très inquiétante qu’on observe d’ailleurs dans toutes les villes du pays, converties depuis quelques années en marché aux puces à ciel ouvert face à l’inaction des autorités, échaudées aussi bien par les ‘ actions d’éclat ‘ du Printemps arabe que par Hirak Arrif. Une telle attitude ne fait que stimuler l’effet d’entraînement et encourager de plus en plus d’individus à squatter la chaussée

http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2016/12/jdi.rot_.occupatrion.jpg?fit=1024%2C1024http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2016/12/jdi.rot_.occupatrion.jpg?resize=150%2C150adminsNationalEspace MRE Pour qu’ils en arrivent là, il fallait qu’ils soient poussés réellement à bout. ‘ ils’, ce sont les commerçants du centre ville de Casablanca qui ont décidé de faire une action d’éclat pour protester contre une situation qu’ils endurent depuis une éternité. Victimes des marchands ambulants qui squattent...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires