Depuis  quelques temps et plus  pertinemment en ce mois de Septembre, on ne fait que parler de ce nouveau modèle de développement régional, en mesure de  permettre au pays de réussir à mettre en place un “schéma” de développement original qui soit spécifiquement marocain et que les citoyens doivent adopter et s’y investir.
Il faut souligner que cette aspiration ne date pas d’aujourd’hui, puisqu’elle a été évoquée pour la première fois lors du discours prononcé en octobre 2017 par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, à l’occasion de l’ouverture de la session parlementaire d’automne, où il était question de la nécessité d’adoption d’un nouveau modèle pouvant “satisfaire les demandes pressantes et les besoins croissants des citoyens, réduire les disparités catégorielles et les écarts territoriaux et réaliser la justice sociale”.
Dans ce même ordre d’orientation, le discours du 20 août dernier, prononcé  à l’occasion du 66ème anniversaire de la révolution du Roi et du peuple, a été une nouvelle occasion pour le souverain de suggérer des pistes susceptibles selon lui de mener “le Maroc sur la voie du progrès”, dans le cadre d’un nouveau modèle de développement “authentiquement” Marocain.
Ainsi donc, c’est dans cette perspective et en conformité avec les instructions Royales, que le Gouverneur de la Province d’El Jadida a décidé d’instituer une commission dont l’objectif serait d’établir un modèle de développement spécifique à sa zone de compétence.
Cette mission aussi honorable que lourde de responsabilité a été confiée à
l’Université Chouaib Doukkali et à la CGEM El Jadida-Sidi Bennour, leur recommandant d’établir une liste comprenant des personnes ayant des compétences nationales, et disposant d’expertises dans les secteurs public et privé et qui soient en mesure de comprendre les attentes de la population et à faire prévaloir l’intérêt national.
Le délai prévu pour l’établissement de cette liste serait fixé à fin Septembre.
On ne peut donc que saluer l’initiative du gouverneur de la Province d’El Jadida qui a jeté son dévolu sur deux “organismes” crédibles et disposant des compétences requises dans leurs domaines respectifs.
Toujours est-il qu’au delà de cette confiance affichée, nous restons très attentifs à l’issue de cette commission ainsi qu’à la solvabilité et capacités de ses composantes qui sont tenus de
maîtriser l’environnement économique, politique et social au niveau de la province tout en disposant d’aptitudes en mesure de faire émerger des propositions concrètes, ajustées et réalisables.
Chahid Ahmed

http://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/09/jdi.centre22.jpghttp://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/09/jdi.centre22-150x150.jpgadminsRadar Sur El JadidaDepuis  quelques temps et plus  pertinemment en ce mois de Septembre, on ne fait que parler de ce nouveau modèle de développement régional, en mesure de  permettre au pays de réussir à mettre en place un “schéma” de développement original qui soit spécifiquement marocain et que les citoyens...Source de L'information Fiable