Suite à la réunion tenue le lundi 03 février par le comité de sécurité et de sûreté du port d’El-jadida, il a été décidé d’interdire l’accès du port au public.

Parallèlement à cette fermeture, des forces auxiliaires et des membres de la police nationale ont été déployés autour du port.

Cette décision s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des prescriptions du dahir de 1961, relatives au contrôle de l’accès des personnes physiques et morales dans l’enceinte du port, et visant à limiter les pratiques négatives qui entravent le développement des activités de pêche et menacent la sécurité des professionnels, du matériel et des produits de la pêche.

Elle intervient suite au vol des embarcations de pêche traditionnelle dont le nombre  a atteint une quinzaine en 6 mois, et dont la dernière a été saisie il y a quelques jours sur les côtes du Portugal, ayant été volée par des candidats à l’immigration clandestine. Les mesures entreprises ont été accueillies favorablement par un certain nombre de professionnels du secteur de la pêche,  ce qui n’a malheureusement pas été le cas pour une autre catégorie de personnes, qui ont jugé ces mesures injustes et illogiques, notamment ceux  qui ne possèdent pas les documents nécessaires à l’obtention d’une autorisation ou d’un badge d’entrée dans le port, comme ces  veuves qui vendent des sacs en plastique et collectent des sardines et des poissons chez les  propriétaires de bateaux pour les  revendre.  

Cette interdiction aura pour effet de priver plusieurs dizaines de familles de revenus matériels pour subvenir à leurs besoins, dans la mesure où cette activité au port représente leur unique source de revenus,  et ce, pendant plusieurs années.

Espérons que leur cas sera pris en compte, et ce, en leur facilitant l’obtention de badges et autres autorisations d’accès au port.

Il faut dire que si cette interdiction n’est justifiée que par les vols des barques, n’y aurait- il pas un autre moyen de surveillance du port et du matériel de pêche, comme l’installation des cameras de surveillance par exemple, sans léser ces pauvres personnes?

Khadija Benerhziel

https://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/03/jdi.port-1.jpg?fit=260%2C194https://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/03/jdi.port-1.jpg?resize=150%2C150adminsActulaitésSuite à la réunion tenue le lundi 03 février par le comité de sécurité et de sûreté du port d'El-jadida, il a été décidé d'interdire l'accès du port au public. Parallèlement à cette fermeture, des forces auxiliaires et des membres de la police nationale ont été déployés autour du port. Cette décision s'inscrit dans...Source de L'information Fiable