Par: M’Hammed Beddari   beddari1

Cette phrase, je l’avais lu, il y a plus de 30 ans, dans un ouvrage de l’éminent penseur, Abdallah Laroui, et dont le titre, si ma mémoire est bonne est : Esquisse  d’études d’Histoire Marocaine.

Cette phrase, il est vrai, m’avait un peu perturbé à l’époque, moi, qui avais lu certains ouvrages de Marx et Engels, entre autres, et  avais la certitude de la scientificité de l’Histoire, qui égalait, au moins, certaines sciences exactes. Ébahi ,un peu à l’image des Historiens positivistes,(الوضعانيون)qui,devant les performances des sciences exactes, au 19ème siècle, voulaient absolument faire grimper l’Histoire à ce niveau d’exactitude, en explicitant la méthode pour y arriver.

Un Vœu pieux, puisque l’école des annales avait dévoilé au grand jour les tares de cette démarche.

cite.portugaise1

 

L’Histoire est-elle vraiment une science?

Effectivement, mais  humaine. Disposant du même corpus de documents, et partant de la même question ou problématique, quatre Historiens ou  même deux, ne pourraient arriver au même résultat. Cela ne veut pas dire, que chaque Historien va produire une Histoire à sa guise. Loin de là, et, ne l’oublions pas, on naît poète, mais on devient Historien. En effet, l’exploitation des documents par les Historiens, ne pourrait conduire, qu’aux même faits historiques, mais  le résultat de la recherche varierait selon l’approche (المقاربة) ou l’hypothèse de la rechercheفرضية البحث) ت), qui ferait de ces faits historiques un ensemble cohérent, aboutissant à une thèse donnée, qui reste toujours, contrôlable pour son exactitude et sa cohérence.  Thèse, qui pourrait élucider certaines questions historiques,

jusqu’alors moins claires, ou ouvrir d’autres pistes à la recherche. C’est ce produit, qui est à la base de la différenciation des diverses contributions des Historiens.

http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2016/06/cite.portugaise1.jpg?fit=1024%2C1024http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2016/06/cite.portugaise1.jpg?resize=150%2C150adminsNationalPar: M'Hammed Beddari    Cette phrase, je l'avais lu, il y a plus de 30 ans, dans un ouvrage de l'éminent penseur, Abdallah Laroui, et dont le titre, si ma mémoire est bonne est : Esquisse  d'études d'Histoire Marocaine. Cette phrase, il est vrai, m'avait un peu perturbé à l'époque, moi,...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires