Les joyaux de la douleur, le film…

canada1

Par : Rachid HAMRARRAS

« Mère célibataire » est l’expression modérée pour désigner une femme ayant commis le « péché » de mettre au monde un enfant, fruit d’une relation sexuelle en dehors des liens « sacrés » du mariage.

Au Maroc, ni les textes religieux, ni les lois en vigueur, ni même la société, ne sont cléments envers ces femmes. La société marocaine, malgré une relative ouverture, reste une société conservatrice.

« Les Joyaux de la douleur» est un documentaire d’une rare sensibilité, où le sujet n’est pas extirpé de son monde. Un chef­ d’œuvre qui vous transporte à travers les douleurs de ces filles ayant succombé à la tentation, aveuglées par l’amour, violées ou contraintes à la prostitution. Elles se retrouvent enceintes, aux prises avec une grossesse non désirée, les problèmes familiaux et les inévitables qu’en dira t­on. Commence, alors, la descente en enfer, le calvaire au quotidien, une chute brutale dans l’estime des autres, les regards de biais d’une société qui juge et ne pardonne que peu, une société non encore préparée à pareils « écarts », une société qui avance à son rythme… du moins en apparence !

« Les Joyaux de la douleur» est un film poignant… un close­ up sur la vie de deux jeunes femmes, l’une violée, l’autre ayant cru à l’amour et aux fausses promesses. Le film nous dépeint les préjugés, la violence, le déni, la pauvreté, l’exploitation humaine et la traite féminine auxquels se retrouvent exposées les filles-mères dans les sociétés comme la nôtre.

Quand les sociologues, les travailleurs sociaux et les religieux sont appelés à témoigner, le réalisateur le fait dans un art peu commun… sans altérer le rythme… à point nommé !

Je n’en dirais pas d’avantage. Je vous laisse apprécier l’œuvre de Mohamed Nabil, «le cinéaste de la cause féminine » tel que le qualifie Wafae Abyad.

En visionnant ce film, j’ai épousé la cause et je me rends compte de l’importance capitale du travail accompli par toutes ces personnes et organismes qui se battent inlassablement pour la cause les mères célibataires et leurs enfants.

Related posts

Leave a Comment