LE TSUNAMI OBLIGE DES MILLIERS DE PERSONNES DE QUITTER LEURS HABITATIONS

tsunami

Par : Omar Hafidi

L’Agence japonaise de météorologie avait évalué ce petit raz-de-marée à 6,9, ordonnant à des milliers de Japonais se trouvant près des côtes où le risque de tsunami était grand d’«évacuer-le-champ». «Attention, n’approchez pas des côtes, n’allez pas voir la situation et arrêtez toutes les tâches en cours le long du littoral», avait averti l’Agence de météo qui craignait un raz-de-marée d’une hauteur d’un mètre.

Un violent séisme de magnitude 6,9 s’est déclenché ce mardi 17 février au large des côtes japonaises. Des dizaines de milliers de personnes avaient été priées de quitter leur habitation. Finalement, plus de peur que de mal.

Un autre séisme, de magnitude inférieure (5,7) mais plus près des côtes d’Iwate, plus profond (50 km) et plus fortement ressenti par la population, a eu lieu ensuite en début d’après midi, mais sans risque de tsunami. Cependant, les gratte-ciel de Tokyo et de sa banlieue ont tangué mardi matin, selon les médias japonais. Aucun dégât ni blessé n’ont été signalés.

La citée de Rikuzentakata, l’une des régions les meurtries par le gigantesque tsunami de mars 2011, était notamment visée par l’alerte. Néanmoins, les vagues n’ont pas dépassé les 20 centimètres. «Il s’agit d’un séisme secondaire lié à celui de mars 2011», a déclaré un sismologue de l’Agence de météo lors d’une conférence de presse.

 

Related posts

Leave a Comment