Lorsqu’on prend ce tronçon autoroutier, on a cette immuable impression, du début à la fin, de négocier un virage, qui n’en finit jamais.  Pourtant, le terrain est des plus faciles et plats.

Alors qu’est ce qui peut justifier tous ces virages, softs certes, mais qui n’en finissent jamais.

Est- ce le résultat d’une technique, pas totalement acquise et maitrisée en matière de construction autoroutière ?

Ou est – ce l’aboutissement  d’une volonté, non avoué, d’épargner les terrains de personnalités influentes ?

Toujours est-il, que le produit final, laisse beaucoup à désirer.

Et pour un axe, censé nous faire découvrir le plaisir de la conduite, il est devenu le lieu d’une vigilance à toute épreuve et d’un  stress permanent.

Et avec ces voitures (de véritables vaches folles) roulant à tombeau ouvert ; doublant à tout-va ; usant en permanence des phares pour se faire  libérer le passage …l’automobiliste qui roule déjà à 120 km/h et qui doit se rabattre, en urgence sur la droite, dans une route …en virage, doit être un excellent conducteur, pour ne pas perdre le contrôle de sa voiture …

Mais qu’à fait El-Jadida au bon dieu, pour que tous les projets réalisés sur son sol soient faits de travers?

 EL JADIDA SCOOP

http://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/12/AUTOR.jpghttp://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/12/AUTOR-150x150.jpgadminsActulaitésLorsqu’on prend ce tronçon autoroutier, on a cette immuable impression, du début à la fin, de négocier un virage, qui n’en finit jamais.  Pourtant, le terrain est des plus faciles et plats. Alors qu'est ce qui peut justifier tous ces virages, softs certes, mais qui n’en finissent jamais. Est- ce le résultat d’une technique,...Source de L'information Fiable