jdida.bureau

Bureau Arabe

Par: Haj Abdellatif Cherraf

Le temps est une durée dans laquelle se succèdent les événements, les secondes, les minutes, les heures, les jours, les nuits, les semaines, les mois, les années, les décennies, les siècles…               

Le temps passe vite. Combien de temps reste-t-il ? Chaque chose en son temps. Le temps des vacances. Il fait beau temps. A temps, au  moment venu.  Avec le temps, peu à peu. De temps en temps, quelques fois. De tout temps, toujours. En même temps, simultanément. Tout le temps, toujours, continuellement…,

Je n’ai pas trouvé mieux que le dictionnaire comme prélude, non pas à une œuvre musicale, mais tout bonnement à mon histoire avec le temps ! Oui le temps passe…

Pour moi, avec ma ville natale El- Jadida, le temps s’est arrêté me semble-t-il au moment où l’horloge minaret aux quatre faces de bureau arabe s’est figée à une heure fixe…Et ce,  depuis un demi –siècle environ si je me fie à mon âge comme repaire !

Et ceux de ma génération, qui comme moi, descendaient vers la plage, le seul poumon de la ville, à l’époque, peuvent le confirmer…

Effectivement tous les jeunes  audacieux des quelques quartiers populaires jdi.kal3aqu’on comptait sur les bouts des doigts dans les années  60 : Kal3a,  Sfa, Berkaoui, Mellah, Place moulay Al Hassan, Mers, Bouchrit, Somic…

Une fois « débarrassés » du cartable, j’allais dire, la fameuse  « ch’kara », qu’on héritait du frère aîné, on se dépêchait de prendre le chemin  de la plage pour nager, mais aussi pour disputer des matchs de football inter- quartiers.

La plage était le vivier et du RACHAD et du DHJ, les deux clubs de football d’El-Jadida  affiliés à la fédération.

Ce souvenir me rappelle feu Boukri, l’homme qui dénichait les jeunes footballeurs pour le DHJ. C’était aussi, l’entraîneur des juniors et un excellent arbitre de football…

jdida25

horlo2Pour se situer dans le temps, on ne posait pas la question classique aux filles «akhti, ch’hale hadi fi sa3a ? » mais on jetait un œil, tout en courant, vers la plage sur la grande montre de la poste suspendue à l’entrée principale…Une fois, la poste dépassée, on se référait à l’horloge de « bureau Arabe » (ancienne province de la ville et  CRI-centre régional d’investissement et actuel Musée des anciens résistants) pour savoir exactement si on est à l’heure du match où feu Abderrahman Oubi, un grand pêcheur de poissons mais aussi un bon arbitre de football, nous attendait.

Ce dernier ne tolérait aucun retard…

artiste252

Le fameux OUBI (Qu’Allah ait son âme en sa sainte miséricorde)

  Avec le temps, comme chantait Léo Ferré, tout s’en va…

Mais le temps est toujours suspendu à El-Jadida. Toutes ces horloges-repère,

horloges-mémoires de notre ville et « mortes » depuis plus d’un demi-siècle!

horlo1

Poste

horlo

Commune

 

http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/05/jdida.bureau1.jpg?fit=1024%2C1024http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/05/jdida.bureau1.jpg?resize=150%2C150adminsJdidis à la Une  Bureau Arabe Par: Haj Abdellatif Cherraf Le temps est une durée dans laquelle se succèdent les événements, les secondes, les minutes, les heures, les jours, les nuits, les semaines, les mois, les années, les décennies, les siècles…                Le temps passe vite. Combien de temps reste-t-il ? Chaque chose en son...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires