jorf ch

Ce n’est pas donné à quiconque de prévenir très tôt et quelques années bien à l’avance, que le port de Jorf Lasfar dispose de toutes les opportunités lui permettant d’acquérir une pôle position à même de déclasser celui de Casablanca. C’est une affaire de professionnels dont les déductions sont basées sur la maîtrise du domaine, l’actualisation permanente des données et les études scientifiques appropriées.

Tout cela nous ramène à une interview datant de 2015 relative aux espaces portuaires de la région et que Mr Cherfaoui Najib a bien voulu nous accorder en sa qualité de grand expert maritime. D’après Mr Cherfaoui, “ Depuis 2013, Jorf Lasfar enregistre une croissance supérieure à celle de Casablanca : soit +24,5% en 2014 et + 2,4% en 2015. Pour ces mêmes années, Casablanca a réalisé 11% et 06%. Partant de cette accélération, j’ai annoncé qu’en 2016, Jorf Lasfar dépassera Casablanca en termes de tonnage global manipulé. On verra ça en février 2017, car l’année 2016 ne fait que commencer.”

Aujourd’hui, les prévisions de Mr Cherfaoui  viennent d’entrer dans le domaine du concret en prenant des tournures officielles suites aux informations que nous livre “LA PASSERELLE”, bulletin de l’Agence Nationale des Ports dans son édition de Mars 2018, sous le titre” JORF LASFAR:  LE LEADER DES VRACS se hisse à la première place pour le 1er Trimestre de 2018.

Sous la rubrique “le Port du mois” l’agence  n’a pas manqué de rappeler que les travaux de construction du port de Jorf Lasfar ont débuté en 1974 et son exploitation a démarré en 1982. 
Le trafic est passé de 74.263 Tonnes en 1982 à 18 645 473 de Tonnes en 2012 et le nombre d’escales de 4 à fin 1982 à 1130 en 2012.
En 2017, le port de Jorf Lasfar a réalisé la plus forte progression nationale, en termes de tonnage traité, soit plus de 3,5 Millions de tonnes entre 2016 et 2017.
A fin Mars, le port de Jorf Lasfar dépasse
historiquement le port de Casablanca de quelques dizaines de milliers de tonnes, et  emprunte la première position du 1er port national en termes de trafic domestique.

Le port de Jorf Lasfar est situé à 17 km d’El Jadida et à 120 km de Casablanca. Des usines d’OCP, une centrale thermique et des unités de stockage d’hydrocarbures sont implantées à proximité immédiate.

En ce qui concerne l’évolution du volume traité à fin Mars, l’ANP spécifie que”Depuis son entrée en activité en 1982, et pour la 1ère fois dans l’histoire portuaire du Royaume du Maroc, le port de Jorf Lasfar a réussi à atteindre le volume traité par le port de Casablanca qui était jusqu’à fin 2017 le leader national en termes du trafic 
domestique. Pour ce premier semestre de l’année, le port vraquier de Jorf Lasfar doit ce déclassement historique, d’une part, à la filière des phosphates et dérivés (le souffre +39,6%, soit 267.479 Tonnes de plus qu’à fin Mars 2017) et, d’autre part, grâce au Charbon qui a progressé de +34,5%, soit 438.274 tonnes de plus qu’à fin Mars 2017.
Extensible, Le port de Jorf Lasfar bénéficie de l’unicité de la manutention. Il a été certifié ISPS en 2004.

Moralité: Se peut-il qu’un tel développement économique avec toutes ses retombées ne traîne derrière lui que des traces pales qui ne profitent aucunement ni à El Jadida ni aux citoyens de sa province?

jorf.ch 1

NB: les images sont tirées du bulletin ANP.

 

                               Chahid Ahmed

http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/04/jorf-ch.jpg?fit=1024%2C1024http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/04/jorf-ch.jpg?resize=150%2C150adminsArrêt Sur ImageCe n’est pas donné à quiconque de prévenir très tôt et quelques années bien à l’avance, que le port de Jorf Lasfar dispose de toutes les opportunités lui permettant d’acquérir une pôle position à même de déclasser celui de Casablanca. C’est une affaire de professionnels dont les déductions sont...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires