Le phare de Sidi Bouafi

Le Phare de Sidi Bouafi, au milieu du siècle dernier. Une époque où ce coin était la banlieue d’El Jadida, loin du  » brouhaha » de la ville, .d’où est venue l’idée d’y installer l’usine Pfeizer dans les parages.

Le quartier Bouchrit, était une sorte de  »  zone industrielle, à l’époque, puisqu’on y trouvait l’assemblement de pratiquement tous les artisans dont avait besoin la ville : forgerons, maréchaux ferrants pour ferrer les pieds des chevaux et autres équidés, des minoteries ( Tahounates)…

Même aux quartiers derb Ghallef et Mouilha et jusqu’aux années 60, les quelques habitants qui y vivaient déjà,  s’adonnaient encore et en majorité, à l’agriculture et à l’élevage.

En principe, El- Jafida était limitée par Sid’Daoui, derb Al Barkaoui, plateau et Bouchrit et ne dépassait guère les 10.000 habitants.

Certains nostalgiques s’empressent toujours d’appeler de telles époque de  »  belles époques » ( zamane al jamil), d’autres voient les choses autrement. Il faut dire que chaque ère a son charme y compris celle présente.

El Jadida Scoop

Related posts

Leave a Comment