dhj.irt5

ELJADIDASCOOP

Lorsque l’arbitre M Hicham Attiyazi siffla le coup d’envoi du troisième sommet de cette 19ème journée, aux côtés de WAC-RSB 1-0 et IRT-RCA 1-2, on savait d’ores et déjà, que sur  le papier , le DHJ est non seulement capable de battre le FUS at-home cette année, mais de malmener  n’importe quel autre club de notre Botola. Sauf, car il y a un une p’tite entrave psychologique, le fait de jouer en connaissant les résultats des autres prétendants au titre, n’a jamais  réussit, à ce jour, aux doukkalis. Serait-ce l’exception ce dimanche  face aux fussistes ? Et avons-nous d’autres choix, quand les deux autres clubs casablancais, avaient réussi  l’essentiel ?

Talib savait qu’il lui fallait les trois points de la victoire pour rester dans la course au titre. Quelle tactique allait-il adopter ? L’attaque à outrance, en s’appuyant sur la vivacité de son trio Hadraf-Ahaddad-Azaro?  Les contre rapides, fort qu’il est, de l’une des meilleurs lignes médiane de notre Botola : Bamâmmar-Coulibaly- Ouattara ? Ou va-t-il encore « nous gratifier » de son excès de  prudence (son seul défaut ?), qui ne nous a jamais réussi, puisqu’empêchant l’équipe de développer son jeu et d’en donner le meilleur de soi.

Et c’est dans ce climat, que l’arbitre  siffla le coup d’envoi du match. Une rencontre où l’on se rendit vite compte, que les deux entraineurs adoptèrent le pire des scénarios que l’on pouvait espérer  : la Prudence, le « wait and see », dont résultait, tout naturellement , un jeu fermé, des défenses cadenassées, rareté, pour ne pas dire, absence  de combinaisons techniques et de gestes techniques…où la majeur partie du jeu eut lieu au milieu du terrain, dans ce que l’on peu qualifier d’un non match : insipide et à oublier au plus vite, car n’honorant en rien, un football qualifié (à tort ?) de professionnel.

Si l’on peut trouver des excuses à  l’entraineur des fussistes Regragui, pour son choix d’un tel schéma tactique, s’expliquant  par un effectif limité et très sollicité (coupe d’Afrique ), de quoi se plaint Taib qui possède sans conteste, l’un des meilleurs effectifs, sinon le meilleur de ce championnat ? Pourquoi cet excès de calcul et de prudence ?

Et si Talib n’est bon que pour les équipes qui jouent le maintien et jamais pour celles qui visent les titres ?

Est-ce un entraineur-robot, effectuant les mêmes changements, presqu’aux mêmes timings des matchs…depuis le début de ce championnat, et qu’il en soit l’adversaire et les circonstances des matchs ?

Toujours est-il que le deuxième half du match, ne différa en rien au premier, si ce n’est le but marqué par Brahim El Bahri sur corner (61′). Un but qu’aurait pu marquer le DHJ, si dame chance avait choisi le camp doukkali.

 

http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/02/dhj.irt5_.jpg?fit=1024%2C1024http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/02/dhj.irt5_.jpg?resize=150%2C150adminsSportELJADIDASCOOP Lorsque l’arbitre M Hicham Attiyazi siffla le coup d’envoi du troisième sommet de cette 19ème journée, aux côtés de WAC-RSB 1-0 et IRT-RCA 1-2, on savait d’ores et déjà, que sur  le papier , le DHJ est non seulement capable de battre le FUS at-home cette année, mais de...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires