LE DHJ 2015/2016… C’EST TOUTE UNE « HISTOIRE » QUI NE TIENT PAS LA ROUTE !

Par : Haj Abdellatif Cherraf          cherraf

Comme tout le monde le sait à travers les Terres des Doukkala, le Maroc, voire outre-mer (merci la presse électronique), les dirigeants actuels et ceux d’avant, on salue au passage l’ex-président et sa muraille Fouad Meskout pour leur audace dans le dirigisme… l’audace a fini par payer d’une précieuse Coupe du Trône.

 saassaa

 Une première dans l’histoire du football doukkali. C’était en 2013……… Qu’en reste-il aujourd’hui ?

Bien sûr une fierté, mais aussi des conséquences terribles suite à l’excès de zèle de certains dirigeants à leur tête  Said Kabil !

Ce dernier se croyant éternel au fauteuil du DHJ, se permit le luxe d’imposer la nouvelle politique de la FRMF qui exige la formation et l’intégration des jeunes dans l’équipe première.

dhj.m

Said Kabil et son Flop: l’engagement d’un joueur blessé (Niang)… à prix d’or

Condition sine qua none pour l’obtention d’une subvention ! D’où l’ouverture et l’aménagement du centre de formation avec la bénédiction du club de football français de Montpelier… Pensant plus à l’argent qu’aux conséquences du projet de rajeunissement de l’équipe. Chose qui a fait fuir les ex- entraîneurs, l’algérien Ben Chikha et l’égyptien Kamal…

benchikha dhj

talibAlors on fit appel à Jamal Sellami qui, sans se rendre compte, se tira une balle dans le pied en acceptant DHJ-6de s’engager, peut-être sûr de pouvoir y dhj.tarekarriver. Mais… voilà qu’il jette l’éponge à  mi-chemin. Un chemin où il découvrit à son corps défendant, qu’il existe des « savants de football » à tous les niveaux à El-Jadida ! Quant à notre ami Abderrahim Talib, auquel on souhaite, en plus de la bienvenue dans un monde qu’il pense connaitre, de la réussite dans les résultats pour qu’il ne subisse pas le calvaire de ses prédécesseurs et dans la foulée ramener le sourire au  visage de tous les mordus du DHJ.

Related posts

Leave a Comment