Le couple Laâbi agressé à son domicile de Harhoura

laâbi

Par : Fatima Zhra El Karzabi et Mohammed Boudarham

Abdellatif et Jocelyne Laâbi ont subi une violente agression chez eux à Harhoura dans la nuit de dimanche à lundi. Le poète et sa femme sont actuellement soignés à l’hôpital militaire de Rabat. Récit et témoignage audio de l’écrivain.

Des blessures par poignard au cou pour Abdellatif Laâbi, des contusions à la tête et une dentition abîmée pour sa femme Jocelyne. Ce sont les dégâts corporels causés au couple Laâbi, hier dans la nuit, à leur domicile de Harhoura, petite ville balnéaire près de Témara suite à l’agression d’un individu qui aurait vraisemblablement pris l’habitude de leur «rendre visite» ces derniers jours.

Selon l’entourage du couple Laâbi, et surtout le sociologue Younès Ajarrai, leur voisin et ami, l’individu en question s’est pointé dans la nuit pour essayer d’ouvrir la porte de la villa des Laâbi avec des clefs dérobées. Pensant qu’il s’agissait d’un visiteur, Abdellatif et Jocelyne ont ouvert la porte. Et se sont retrouvés face à un enragé.

 

L’assaillant porte alors un coup de poignard au cou du poète. «Heureusement, le coup n’a pas atteint la jugulaire», explique Younès Ajarrai. Les blessures sont plus graves pour Jocelyne: le voleur lui assène un coup avec un vase sur la tête et elle s’en sort avec plusieurs contusions et une dent cassée. Alertés par les cris du couple Laâbi, leurs voisins ne tardent pas à accourir, idem pour les gendarmes qui n’ont pas tardé à passer les menottes au voleur, trois pâtés de villas plus loin.

Related posts

Leave a Comment