aziz

Par Azzedine Hnyen

Le choc entre Doukkalis et  Casablancais n’a pas été à la hauteur des espérances des supporteurs des deux équipes et des amateurs de la balle ronde. Les coachs Talib et Ammouta ont aligné, certes, leurs meilleurs éléments à vocation offensive, mais ils ont veillé, surtout, à ne pas perdre. Le WAC, en leader, ne pouvait se permettre une défaite qui lui ferait douter de sa suprématie et de sa consécration finale comme champion du Maroc. D’autant plus qu’il aura affaire à des équipes en mauvaise posture dont la JSKT, dans la prochaine journée, et la confrontation fratricide contre son frère- ennemi,  le Raja qui lutte, elle aussi, pour le titre.

Le DHJ, de son côté, ne devait se اpermettre que son adversaire du jour creusé davantage l’écart actuellement de trois points. Une défaite signifie pour Talib et ses poulains que les chances de disputer le sacre deviendraient minimes. « Gérons tous les matchs intelligemment » s’est dit, certainement, le coach jdidi en souhaitant un faux pas de ses essentiels concurrents pour qui le calendrier n’est pas clément.

C’est dans cette atmosphère en ébullition que débuta la partie. Les Casablancais se ruèrent, dès la 1ère mn en ataque pour impressionner les locaux. Mais, sans toutefois, se dégarnir en défense.

Mais la défense jdidie, avec un Aguerdoum seigneurial, veillait au grain.

Les Jdidis  se sont  manifestés à partir de la 16ème mn, par une action très dangereuse suite à un coup franc botté par le capitaine Zakaria Hadraf. Depuis, le ballon se concentra au milieu du terrain. Les deux gardiens ne furent, en aucun moment, sollicités sérieusement.

La deuxième mi-temps ne changea rien. La physionomie du match ne changea point d’un iota. Les deux entraîneurs sont restés sur leur prudence. Les premiers changements, des deux côtés,  n’avaient été opérés qu’à partir de la 75ème mn. Malheureusement, ils n’apportèrent aucun plus étant donné que les deux défenses étaient restées sur leur garde.

A déplorer, cependant en fin de match, le jeu agressif dont ont fait preuve, sous l’œil complice de l’arbitre, de quelques Widadis qui a été très clément avec Mortada Fall qui avait agressé de la main Oualid Azarou. Alors que dans pareil cas, c’est un carton rouge.

Un match, donc, à oublier à cause de deux coachs très calculateurs.

Avec ces matchs nuls réalisés par les principaux prétendants au titre de champion, le suspens demeure. Rien n’a été clarifié. C’est dire que la course au sacre est, toujours, d’actualité. Le  RCA accueille un mal classé qui est l’Olympique de Khouribga samedi prochain. Le WAC effectue un périlleux déplacement à Kasba de Tadla pour  confronter son club local qui semble avoir retrouvé son regain de forme sous la houlette d’Abderazzak Khairi. Alors que le DHJ recevra la Renaissance de Berkane, une équipe qui lui a réussi toujours.

Les dès sont jetés. Mais rien n’a été dit encore

http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/04/aziz.jpg?fit=1024%2C1024http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/04/aziz.jpg?resize=150%2C150adminsSportPar Azzedine Hnyen Le choc entre Doukkalis et  Casablancais n'a pas été à la hauteur des espérances des supporteurs des deux équipes et des amateurs de la balle ronde. Les coachs Talib et Ammouta ont aligné, certes, leurs meilleurs éléments à vocation offensive, mais ils ont veillé, surtout, à ne...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires