CORONAVIRUS COVID 19 : AVANCEMENT DE LA CAMPAGNE D’ARRACHAGE DE LA CULTURE DE BETTERAVE A SUCRE A DOUKKALA, REGION CASABLANCA-SETTAT, MALGRE LE CONTEXTE DE LA PANDEMIE CORONAVIRUS (COVID19) AVEC LE RESPECT   DES CONDITIONS STRICTES DE MESURES DE PRÉCAUTION SANITAIRE ET D’HYGIÈNE.

Avancement normal après le démarrage réussi de la campagne d’arrachage de la betterave à sucre  dans la région de Casablanca – Settat, malgré les conditions défavorables qui ont sévit au cours de la campagne agricole 2019-2020 marquées par le déficit pluviométrique et la faiblesse de la dotation alloués au périmètre irrigué des Doukkala – région Casablanca- Settat.

La superficie cultivée de betterave à sucre au titre de la campagne agricole 2019/2020 a atteint 18.051 ha dont 12.388 ha réalisé en grande hydraulique  (dont une superficie de 2.698 ha irriguée avec le système d’irrigation goutte à goutte) et 5.663 ha irrigué par le pompage privé des eaux souterraines, ce qui représente plus de 100% du programme défini en début de la campagne agricole en cours caractérisée par une faible réserve en eau au niveau du complexe hydraulique Al-Massira – Hansali et un déficit pluviométrique, qui ont eu un impact sur la campagne agricole en cours. La répartition de la superficie cultivée en betterave à sucre par province de la région Casablanca-Settat est comme suit:

  • Province de Jadida: la superficie emblavée par la betterave à sucre est de 1.361 ha dont 380 ha en grande hydraulique et 981 Ha irrigués par  pompage privé ;
  • Province Sidi Bennour : la superficie emblavée par la betterave à sucre est de 14.232 ha dont 10.994 ha en grande hydraulique et 3.238 ha irrigués par  pompage privé ;
  • Province Safi: la superficie emblavée par la betterave à sucre est de 1.726 ha dont 1.707 ha en grande hydraulique et 19 ha irrigués par  pompage privé.
11.262 agriculteurs ont bénéficié de la culture de la betterave à sucre au titre de la campagne 2019/20120 dont 10.048 en grande hydraulique (périmètre irrigué des Doukkala) et 1.214 en zones de pompage privé.
 La campagne agricole 2019/2020 a été caractérisée par des conditions météorologiques défavorables marqués par un volume pluviométrique très limité de 168 mm (situation jusqu'au 12/05/2020), soit une baisse de 26% par rapport à la campagne agricole précédente (226 mm) pour la même période et de 52 % par rapport à la moyenne de plus de 50 campagne agricoles pour la même période. L'effet de ce déficit pluviométrique a été exacerbé par la l’irrégularité et la mauvaise répartition de la pluie. A ceci s’ajoute la régression de la réserve du complexe Al-Massira – Hansali qui présente un taux de remplissage actuel de 17% contre 26% au cours de l'année dernière à la même date et 22% au démarrage de la campagne agricole en cours (septembre 2019) et la faiblesse de la dotation en eau d’irrigation octroyé au périmètre irrigué des Doukkala. Cependant, malgré les circonstances sus-mentionnées et grâce aux efforts conjugués du comité technique de betterave à sucre et des producteurs et des acteurs du secteur, une superficie 18.051 ha a pu être réalisé. Cette superficie est peu différente de la superficie réalisée au cours de la campagne agricole précédente de 19.626 ha.
 La campagne betteravière 2019/2020 a démarrée de manière précoce. L’échelonnement des semis montre que 33% de la superficie a été réalisé en octobre 2019 (5.937 ha), 39% de la superficie a été réalisé en novembre 2019 (7.000 ha),  24% de la superficie a été réalisé en décembre 2019 (4.451 ha) et seulement 4% de la superficie a été réalisé en janvier 2020 (663 ha).
 Et compte tenu de l'importance accordé à la filière de betterave à sucre dans le cadre du Plan Agricole Régional et aussi aux résultats de la campagne agricole dernière 2018/2019, qui a été marquée par des chiffres records, tant en termes de production dépassant qui a dépassé 1,7 millions de tonnes qu'en termes de production de sucre qui a atteint 230 mille tonnes ou encore en termes de rendement moyen à l'hectare, qui a enregistré un nombre historique dans la région, atteignant ainsi 88,6 tonnes/hectare, la campagne en cours a connu une demande importante des agriculteurs pour emblaver la betterave à sucre, ce qui a conduit le comité technique à l'intensifier des efforts pour réaliser le programme défini au début de la campagne  agricole 2019/2020.
 Compte tenu du rôle socio-économique de la filière de la betterave à sucre au niveau du périmètre irrigué des Doukkala, la campagne agricole 2019/2020 a connu une coordination importante entre l’Office Régional de Mise en Valeur  Agricole de Doukkala et le reste de ses partenaires dans le cadre du comité technique régional de betterave à sucre le but était de réussir la campagne betteravière par l’instauration d’un suivi rigoureux de toutes les étapes de la production de la betterave à sucre et la prise de toutes les mesures nécessaires pour surmonter la situation du déficit pluviométrique particulièrement la maitrise de l’irrigation et la rationalisation des eaux d’irrigation. En plus des efforts engagés, notamment en termes de gestion, d’encadrement et d’introduction de nouvelles technologies.
A commencer par l’élaboration d’un programme cultural et la planification de d'irrigation, le suivi permanent de la culture et l’encadrement rapprochée des producteurs, l’introduction des nouvelles techniques à savoir la généralisation de la mécanisation du semis (100%) et l’utilisation de la semence monogerme (100%) résistante aux maladies et caractérisée par une productivité élevée et qui permet la réussite de la  germination, le semis précoce, le financement des semences et des intrants agricoles nécessaires (engrais et des pesticides), la réalisation des opérations d'entretien de la culture en temps opportun, le démarrage précoce de l’arrachage, la généralisation de la mécanisation de l’arrachage (100%), le financement des semoirs et des arracheuses pour la consolidation du parc de machines, l’accompagnement des agriculteurs sur tout le processus de croissance de la betterave jusqu’à l’arrachage par le comité technique régional.
 Le comité technique a également organisé des journées de sensibilisation et de formation au profit des agriculteurs sur la rationalisation et l’économie de l’eau d’irrigation et de la fertilisation, l'importance du semis précoce et de l'arrachage précoce, les travaux profond du sol et la bonne préparation du lit de semence pour favoriser la germination, le respect de la rotation, l'irrigation efficace et efficiente et la lutte contre les mauvaise herbes et les maladies cryptogamique et fongique de la betterave. Ces journées ont concernés un grand nombre des betteraviers dans le but d'améliorer la production et la rentabilité de la culture.
 En ce qui l’avancement de la campagne d’arrachage, au 07/06/2020, une quantité de 450.000 tonnes de betteraves à sucre été arraché à l’aide des machines arracheuses et chargeuses et livré à l’usine. 
 Depuis son lancement, le Plan Maroc Vert a joué un rôle majeur dans le développement du secteur, il a favorablement impacté la performance du secteur, en particulier au niveau de l’organisation de la filière à travers le système d’agrégation par l’adoption de l’approche participative de tous les acteurs du secteur, notamment par le comité technique composé de l’Office Régional de Mise en Valeur Agricole des Doukkala, la COSUMAR et l'Association des Producteurs de Betteraves et la Chambre d’Agriculture de la région Casablanca- Settat. Les efforts consentis par le comité à permis la généralisation de la semence monogerme, de la mécanisation des opérations du semis et d’arrachage, la rationalisation de l’irrigation et de la fertilisation. 
À noter, que le système d’irrigation localisée se développe dans le cadre du PMV qui permet aussi l’utilisation de la technique de fertigation. Cette technique agricole consistant à appliquer des éléments fertilisants solubles dans l’eau par l’intermédiaire du système d’irrigation goutte à goutte. Elle a l’avantage de réduire les doses apportées tout en améliorant leur utilisation de manière efficiente.
Egalement, la mécanisation est généralisée au cours de cette campagne agricole notamment pour l’arrachage de la betterave à sucre à la lumière des mesures sanitaires pour lutter conte la pandémie de Coronavirus (Covid 19). Aussi, 11.262 producteurs de betteraves à sucre ont été encadrés pour réussir la campagne agricole en cours.
 Des mesures supplémentaires importantes ont également été prises par l'État dans le cadre du Plan Maroc Vert concernant la poursuite de la mise en œuvre du programme national d'économie de l'eau d'irrigation (PNEEI) et la poursuite de l'assistance technique des agriculteurs pour la mise en œuvre de projets d'économie d'eau et pour bénéficier des aides accordée par l'État dans le cadre du Fonds de Développement Agricole (FDA), le taux des aides varient entre 80 et 100%, selon la superficie du projet. Ces aides ont pour objectif d’encourager les agriculteurs à utiliser des techniques qui permettent d’économie de l’eau d’irrigation et l’amélioration de la production en termes de quantité et de qualité.
 La culture de la betterave à sucre est considérée l'une des filières les plus répandues dans le périmètre irrigué des Doukkala et un levier pour le développement local dans la région, compte tenu de la présence de l'usine COSUMAR à Sidi Bennour, qui est parmi les plus grandes unités de production au niveau national avec une capacité moyenne de 14.500 tonnes/jour, sachant que la production de sucre a doublé (multiplié par 2) au cours des cinq dernières campagnes agricoles. Cette filière est parmi des plus productives au niveau de la région. Elle contribue à 40% dans de la production nationale de betterave à sucre, en raison potentialités de la région qui dispose d’un périmètre irrigué en grande hydraulique d’une superficie de 96.000 ha et dont les conditions sont adaptées à la culture de la betterave à sucre.
 L'effort continu entrepris par l’Office Régional de Mise en Valeur Agricole des Doukkala (ORMVAD) et la profession pour le développement du secteur, ainsi que des mesures d'incitation prises par le Ministère de l'Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts ont permis aux agriculteurs ces dernières années à développer des mécanismes de travail, le choix des semences et des engrais, l’introduction des techniques nouvelles. S’ajoute à une bonne coordination entre tous les acteurs de ce secteur productif. Ce qui permet de créer une dynamique économique sachant que la filière contribue à améliorer les revenus des agriculteurs et à créer des offres d’emploi au cours de la campagne betteravière (deux millions de jours de travail par an). Elle permet aussi le développement local dans plusieurs domaines à travers la création de plusieurs sociétés de service. Ce qui montre que cette filière de production revêt une importance particulière dans le cadre du Plan Agricole Régional et un suivi constant par le Comité technique régional du sucre, composé du de l’ORMVAD, l'Association des producteurs de betterave à sucre, l'unité de production de sucre COSUMAR à Sidi Bennour et la Chambre d’Agriculture de la région Casablanca - Settat.

La campagne d’arrachage et d’usinage de la betterave à sucre a été lancée par le comité technique  avec des mesures exceptionnelles, en prenant toutes les dispositions techniques et gestion et les mesures sanitaires pour réussir cette campagne, qui connait des conditions et circonstances particulières liée  à la pandémie de Coronavirus (Corvid-19). Ce qui nécessite l’exigence du respect des normes sanitaires par tous les intervenants dans la chaine de production à savoir les producteurs de la betterave à sucre (agriculteurs), les transporteurs, les entreprises ou prestataires d’arrachage et transport de la betterave à l’usine, cadres, les conseillers, …).

Suite aux circonstances particulières liée  à la pandémie de Coronavirus (Corvid-19) et pour assurer le déroulement, dans les conditions sanitaires requises, de toutes les étapes de la campagne d’arrachage de la betterave à sucre 2019/2020 d’arrachage de la récolte au niveau des parcelles, passant par le chargement, le transport, la réception à l’usine et ensuite l’usinage de la récolte, l’usine COSUMAR à Sidi Bennour en partenariat avec le comité technique à mis en œuvre un programme de lutte contre Coronavirus avec un arsenal de mesures strictes composé de 34 mesures de prévention contre Covid 19 recommandées par le ministère de la santé visant à protéger la santé des salariés de l’entreprise et les partenaires. Parmi les mesures de précaution et proactives prises par la Sucrerie de Sidi Bennour et le comité technique de Betterave à sucre pour la campagne d’arrachage de betterave à sucre pour lutter contre la pandémie « Covid-19:

  • La généralisation de l’arrachage mécanique ;
  • Le paiement des producteurs par virement bancaire ;
  • La limitation des rassemblements entre agriculteurs, les camionneurs, les prestataires agricoles, … ;
  • La sensibilisation des agriculteurs au port obligatoire de masques, utilisation de gel hydroalcoolique et le lavage fréquent des mains avec de l’eau et du savon et du respect de la distance de 1 m entre les personnes ;
  • L’interdiction des réunions entre les membres du comité technique, tout échange doit se faire par téléphone ou par la technique de vidéoconférence ;
  • Selon les consignes de sécurité sanitaire des autorités locales, les avis sous format papier de l’arrachage et de la production brute ont été remplacés par des messages SMS afin d’informer l’agriculteur des chargements livrés à l’usine ainsi que la production brute correspondante,
  • Le contrôle du mouvement des camions, des arracheuses, des chargeuses,… à l’aide des GPS ;
  • La réduction de l’effectif du personnel présent à la sucrerie de 50% en donnant la possibilité à certaines personnes de travailler depuis leurs maisons «Télétravail » particulièrement les personnes qui ont des maladies chroniques ;
  • Installation d’une cabine de désinfection intelligente à la porte d’entrée de l’usine par laquelle le personnel transite un par un sous le tunnel ;
  • La fourniture de tous les moyens de désinfection et la distribution des masques de protection et des solutions hydroalcooliques à tous les participants dans l’opération d’arrachage et de transport de la betterave à sucre ;
  • La désinfection des locaux et de tous les moyens de transport de betteraves à sucre à l’intérieur et à l’extérieur de l’usine ;
  • L’utilisation de la digitalisation dans toutes les étapes de production de la betterave à sucre par l’usine du semis à l’arrachage et le paiement des producteurs ;
  • La sensibilisation aux bonnes pratiques contre la pandémie à travers des capsules de sensibilisation sonorisée et des courts messages au profit des cadres, techniciens, conseillers, les agriculteurs, des ouvriers dans les parcelles agricoles ainsi que les prestataires, les chauffeurs des moyens matériels d’arrachage, chargement et transport,…

Ces mesures ont eu un grand impact sur l’avancement de la campagne d’arrachage de la betterave à sucre ainsi que sur son avancement dans les meilleures conditions.

http://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/03/sidi-bennour-betteravestransport-de-la-betterave.jpghttp://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/03/sidi-bennour-betteravestransport-de-la-betterave-150x150.jpgadminsNationalCORONAVIRUS COVID 19 : AVANCEMENT DE LA CAMPAGNE D’ARRACHAGE DE LA CULTURE DE BETTERAVE A SUCRE A DOUKKALA, REGION CASABLANCA-SETTAT, MALGRE LE CONTEXTE DE LA PANDEMIE CORONAVIRUS (COVID19) AVEC LE RESPECT   DES CONDITIONS STRICTES DE MESURES DE PRÉCAUTION SANITAIRE ET D’HYGIÈNE. Avancement normal après le démarrage réussi de la campagne d’arrachage de...Source de L'information Fiable