Lakjaâ furieux contre le harcèlement de joueuses de foot.

La hausse des cas de harcèlement sexuel de joueuses de football a poussé la FRFM à nommer des entraîneuses à la tête de toutes les équipes nationales féminines, en remplacement des entraineurs masculins existants.

 Fawzi Lakjaâ, président de la Fédération, a pris cette décision après avoir reçu des enregistrements audiovisuels exposant des responsables et cadres dans des situations portant atteinte aux mœurs.

. Face à ce phénomène, certains dirigeants de clubs féminins imposent une surveillance continue sur les joueuses, allant même jusqu’à garder un œil sur les chambres louées pour elles.

Related posts

Leave a Comment