piste

Par: Azzedine Hnyen

Dans une précédente édition, nous avions relaté, dans ces colonnes, les agissements louches d’un propriétaire d’un bureau d’études qui avait élu, dernièrement, domicile à El Jadida dans un lieu touristique de haut standing. La personne en question n’était pas venue en un séjour touristique ; mais dans un but précis. Celui de s’acquérir des marchés auprès des communes de la province, concernant, surtout, le revêtement de routes. Des contacts secrets avaient eu lieu avec des présidents et des techniciens de certaines communes. Notre article n’avait pas laissé insensible le service provincial compétent  et que gère, d’une main de fer avec la transparence requise, Driss Lamrabet.

Les communes de la province ont été mises en garde. Et si certaines s’étaient ressaisies, d’autres sont tombées, malheureusement, dans le panneau. Le cas, par exemple, de la commune rurale d’El Haouzia qui a annulé, sans droit et sans motif apparent, son appel d’offres du 27/02/2015 concernant l’étude de travaux de routes non classées d’environ 55 km sous prétexte de non- publication dans des journaux nationaux. Or, le dit appel d’offres avait été publié dans les hebdomadaires « le regard économique » et à « Al Wajiha » du 04/02/2015 (n° 131 et 130).

Le CPS a été réfectionné avec des normes de l’équipement avaient été exigées. Or, selon des experts en ingénierie civile, ce type de routes n’exige pas, légalement, de telles conditions. Et si ce CPS a été confectionné de cette manière c’est dans le but de « favoriser » le dit bureau de la capitale qui dispose d’un agrément du ministère de l’Equipement alors que ceux de la province n’en disposent pas. D’autre part, et selon toujours ces experts, il ya vice de forme dans cet appel d’offres. La RP 34/27, menant à l’hôpital provincial, exige, obligatoirement, un partenariat entre, d’une part, la CR d’El Haouzia et le ministère de l’Equipement et la commune urbaine d’El Jadida. Ce qui n’a pas été respecté. Et rien que pour cette anomalie, le marché sera infructueux. Comment et pourquoi la commune d’El Haouzia a- t- elle agi de telle sorte ? Seuls le bureau technique et le secrétaire général, le premier concerné, ont, eux seuls, la réponse.

Ceci dit, il est à soulever les frais très élevés des travaux à effectuer. Le kilomètre reviendrait à 100.000 DH alors que dans d’autres communes avoisinantes, il est revenu, seulement, à 40.000 DH (sic). Sur le budget total engagé, la part du bureau d’études atteindrait 5,21 millions de dirhams ! De quoi réaliser d’autres projets aussi importants dans la commune !

On ne peut en douter une fois de la division provinciale des collectivités locales. Elle a montré, dans le passé comme dans le présent, qu’elle ne tolère point ces transgressions. Elle a veillé, constamment, à redresser des situations douteuses et illégales. Elle ne manquera de faire de même. Les autorités, de leur part, devraient mener une minutieuse et profonde enquête pour mettre un terme è de telles pratiques sournoises et de veiller à protéger, d’une manière générale, l’entreprise  locale qui emploie une main d’œuvre locale et s’acquitte de se taxes dans la province. Et non de la laisser sans arme à la merci de mains sans scrupules.

 

 

 

 

des marchés auraient été et/ou seraient sur le point d’être annulés. Les cahiers des charges vont être réaméliorés selon les critères et normes de ce bureau d’études. La concurrence, paraît- il, serait nulle.

Les autorités provinciales devraient mener des enquêtes discrètes. Surtout en cette période délicate des élections du 4 septembre.

Affaire à suivre

http://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/03/piste1.jpghttp://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/03/piste1-150x150.jpgadminsDiversFlash InfoPar: Azzedine Hnyen Dans une précédente édition, nous avions relaté, dans ces colonnes, les agissements louches d’un propriétaire d’un bureau d’études qui avait élu, dernièrement, domicile à El Jadida dans un lieu touristique de haut standing. La personne en question n’était pas venue en un séjour touristique ; mais dans un...Source de L'information Fiable