chof 3

Par: Chahid Ahmed

Ce soir là, l’océan a effectivement exprimé toute sa colère dans un acharnement peu coutumier sur la petite et tranquille baie qui trône au centre de la ville. Toute la nuit durant, les vagues aussi redoutables les unes que les autres, ont donné libre cours à leur rage et à leurs assauts suicidaires dans un vacarme assourdissant qui en dit long sur cette force colossale que seule la nature est en mesure d’en dispenser l’énergie nécessaire. Un véritable décharnement des éléments dont l’imposante suprématie ne peut que réduire toute l’intelligence humaine à sa juste dimension pour le convertir en simple spectateur… dans l’attente que l’océan retire ses troupes de choc et que les chof 1choses s’apaisent d’elles-mêmes.
Au lever de rideau du petit matin qui a suivi la gronde de cette longue nuit, le spectacle auquel se sont confrontés les premiers visiteurs a été de la plus grande désolation. Les milliers de tonnes de sable qui tapissaient hier encore la reine des plages ont fait le voyage ailleurs en une nuit, ne laissant derrière eux que la roche impudiquement dénudée et un interminable champs de pierres. Un paysage étrange et étranger à El Jadida et qui donne l’impression de sortir du néant.chof 2
Beaucoup plus loin, à l’extrême bout de petite baie qui donne tout son charme à El Jadida et à la grande surprise générale, d’énormes dunes de sable ont poussé miraculeusement pour déborder au-delà du muret de séparation en couvrant une bonne partie de la route qui annonce l’entrée principale de la ville. C’est à croire qu’une machine infernale a déplacé en quelques heures et à l’insu de tout le monde, des milliers de tonnes de matières sur une distance qui avoisine les trois kilomètres.
Après la surprise, c’est l’interrogation et les rumeurs qui ont pris le relais en passant par les analyses les plus fallacieuses, genre « malédiction divine » aux tendances les plus pessimistes qui argumentent que la belle plage d’El jadida qui agonise depuis un certain temps ne s’en remettra jamais.
Pourtant il ne suffit pas d’être sorcier pour comprendre que ce phénomène est tout ce qu’il y a de plus naturel. De tout temps, la nature s’est équilibrée d’elle-même et en agissant de la sorte, elle n’a fait qu’obéir à ses immuables règles.
Pour cet expert de la chose maritime, la plage d’El Jadida sera l’une des plus propres au cours de la prochaine saison estivale « Le grand coup de balai occasionné par la forte houle océanique n’a fait que la débarrasser de son manteau de sable qui a été usé par le temps et fortement Sali par l’action humaine. Dans les prochains mois, elle se dotera progressivement d’une nouvelle parure composée d’un sable vierge en provenance des profondeurs océaniques. Il n’y a pas de quoi s’inquiéter, la baie d’El Jadida a tout simplement procédé à sa propre toilette »

chof

http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/03/chof.jpg?fit=1024%2C1024http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/03/chof.jpg?resize=150%2C150adminsFocusPar: Chahid AhmedCe soir là, l’océan a effectivement exprimé toute sa colère dans un acharnement peu coutumier sur la petite et tranquille baie qui trône au centre de la ville. Toute la nuit durant, les vagues aussi redoutables les unes que les autres, ont donné libre cours à leur...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires