anefgou 1

Malgré son froid, la neige n’arrêtera jamais d’émerveiller nos sens en introduisant au fin fond de notre intérieur cette magie sublime qui
se dégage de son interminable manteau à la blancheur immaculée. Le paysage qui n’en devient que plus féerique, nous captive, nous soumet à la volonté de la grandeur et force de la nature, au point de nous faire souvent oublier que quelque part, au centre de paradis immaculé, il existe incontestablement des anefgouenfants qui grelottent, des vieux qui prient la clémence de Dieu et des femmes qui se déménent à attiser le feu salvateur qui consume sans la moindre pitié les morceaux de bois gardés jalousement dans petit coin des refuges. Le paradis pour les uns et l’enfer glacé pour les autres.
Les images représentent l’état d’aujourd’hui (06-12-2018) de la commune d’Anergui à Azilal.
Un paysage enchanteur certes, mais…Serions-nous justes en disant que la vie est ainsi faite?
Seule la conscience des uns et la responsabilité des autres est en mesure de formuler une réponse à cette intérrogation.
Chahid Ahmed

http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/01/anefgou-1.jpg?fit=1024%2C1024http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/01/anefgou-1.jpg?resize=150%2C150adminsLibre OpinionMalgré son froid, la neige n'arrêtera jamais d'émerveiller nos sens en introduisant au fin fond de notre intérieur cette magie sublime qui se dégage de son interminable manteau à la blancheur immaculée. Le paysage qui n'en devient que plus féerique, nous captive, nous soumet à la volonté de la grandeur...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires