La réponse à cette question est sans équivoque, NON.

Par cette mutation, ce sont des rentrées d’argent non négligeables en taxes, que la commune d’El-Jadida laissera filer vers une commune avoisinante. D’ailleurs le jour où cette mutation deviendra effective,  le marché de gros d’El-Jadida sera le premier du pays, à se situer en dehors du périmètre urbain, c’est vous dire…

Mais comment les choses sont arrivées là ?

Pendant des décennies, et bien qu’une commune qui se respecte, doit veiller à la fructification de  son patrimoine, pour de meilleures planifications et projections futures, la commune d’El-Jadida semble avoir  fait le  contraire. D’abord sous l’ère de feu Masmoudi, où des terrains immenses ont été  cédés à l’OCP, alors que ce dernier aurait pu s’installer, tout simplement à Jorf Lasfar même et épargner à la ville cette expansion hâtive et sauvage. Et depuis, la même politique continue avec tous les  présidents qui se sont succédé à la tête de cette ville. Leur but à tous : s’accaparer un maximum de terrains, à titre personnel ou familial.

Résultat de cette « politique » mafieuse : une ville sans le moindre parking, sans terrains de proximité adéquats, sans bibliothèques… et bientôt, sans même un cimetière pour enterrer ses morts.

Et c’est encore ce manque de terrains, qui pousse la commune d’El-Jadida à muter son marché de gros vers Moulay Abdellah

Certes, en tant que gouverneur de cette vile, M. El Guerrouj a toujours vu en ce marché de gros d’El-Jadida, un point noir dont il devait se débarrasser au plus vite. Et c’est dans ce sens d’ailleurs, qu’il rend de fréquentes visites au marché de Moulay Abdellah pour s’enquérir de l’avancement des travaux. La fin de l’année en cours, a même été fixée pour la fin des travaux et l’entame du déménagement du marché actuel d’El-Jadida, vers la commune de Moulay Abdellah. Mais le hic dans cette affaire, car il y a souvent des hics avec nos politiciens, c’est que la position « choisie » pour l’emplacement de ce futur  marché de gros, n’a jamais été édifié, suite à des études approfondies, mais tout simplement, parce que cette commune avait un terrain à proposer.

A-t-on pensé, ne serait-ce qu’un instant, au prix de revient des légumes et fruits, lorsqu’ils seront transportés depuis Moulay Abdellah, vers El-Jadida ?

Aujourd’hui, chaque caisse est transportée du marché aux divers points de la ville, au prix de 2,50 DH. Mais demain, combien elle coûtera ? Et ce prix se répercutera infailliblement sur le prix de vente.

A-t-on réalisé encore, au vu de la nouvelle   distance à parcourir, que les commerçants d’Azemmour et d’autres agglomérations, sans oublier certains commerçants d’El-Jadida qui le font déjà, auront plus à gagner en allant s’approvisionner au marché de gros de Casablanca, dont les prix sont les plus bas du royaume ?

Le futur marché de gros de Moulay Abdellah, risque donc, de ne remplir que partiellement sa mission. M. El Guerrouj,  le sait, mais ne doit penser qu’à une chose : se débarrasser, au plus vite, de cette décharge appelée Marché de Gros de Légumes et des Fruits.

Cependant, l’actuel président de la commune, qui ne voit en cette décharge appelée marché de gros, que les rentrées d’argent en taxes que cela  rapporte, son unique souhait, inavoué bien sûr, est de voir M. El Guerrouj muté dans une autre ville par Sa Majesté, pour pouvoir garder sa décharge, pardon, son marché de gros, là où il est, des décennies encore.

El Jadida Scoop         

http://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2020/05/marché-de-gros-2-1024x633.jpghttp://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2020/05/marché-de-gros-2-150x150.jpgadminsRégionLa réponse à cette question est sans équivoque, NON. Par cette mutation, ce sont des rentrées d’argent non négligeables en taxes, que la commune d’El-Jadida laissera filer vers une commune avoisinante. D’ailleurs le jour où cette mutation deviendra effective,  le marché de gros d’El-Jadida sera le premier du pays, à se situer en dehors du...Source de L'information Fiable