boubi

M. Tarik Boubiya  (D) avec RAQUIQ HASSAN  du Centre Marocain de Médiation et d’Arbitrage.

Savez-vous ce qu’est un médiateur ?

Moi, j’en connais un qui exerce la Médiation familiale, il s’appelle RAQUIQ Hassan et vient de publier un livre intitulé « AL WASSATA AL OUSSARIYA » (la médiation familiale, Règles théoriques et performances pratiques – Edition : 2016).

Pour commencer, une petite définition s’impose : la Médiation est définie par les lexiques juridiques comme « un mode amiable et confidentiel des règlements des conflits par lequel un tiers, neutre, indépendant, impartial et formé à la médiation, aide les parties à trouver elles-mêmes une solution négociable à leur différend ».

Au Maroc la Médiation a été consacrée par la Loi 08-05 modifiant le Code de Procédure Civile (BO du 6 Décembre 2007). Cependant, le législateur marocain n’a donné aucune définition à la Médiation, seulement l’article 327-55 du CPC qui énonce : « Afin de prévenir ou régler un différend, les parties peuvent convenir de la désignation d’un médiateur chargé de faciliter la conclusion d’une transaction mettant fin au différend ».

Hassan RAQUIQ est membre de l’Union des Ecrivains du Maroc mais également consultant du Centre Marocain de boubi 2la Médiation et d’Arbitrage, journaliste émérité et chroniqueur dont le dernier passage a été diffusé et visionné dans « AL MASSAIYA »  le Journal télévisé du soir sur la chaine satellitaire 2M, le Mercredi 30 Mai 2018 à 01h45mn, dans le cadre de la vulgarisation du thème de la Médiation Familiale pour le plus grand Public, dans l’option de résoudre le phénomène de l’explosion vertigineuse des divorces au Maroc.

Les chiffres sont en effet catastrophiques : 100.000 divorces en 2017 (soit plus de 270 divorces par jour) alors que ce chiffre n’était que de 40.000 divorces cinq ans auparavant.

Depuis 15 ans, 60 centres de médiation ont été créés à l’échelle nationale et ont traité à ce jour 8000 affaires dont 40% de cas traités ont été pleinement résolus.

Le Professeur et écrivain RAQUIQ Hassan et Mr Khalid HESANI, Directeur du Centre Marocain de la Médiation et d’Arbitrage et Médiateur Assermenté auprès du Tribunal d’Appel de Casablanca ont brillamment animé ensemble une cession de formation à la Médiation familiale les 12 & 13 Mai à Agadir au profit de futurs médiateurs, séminaire au cours duquel les participants ont été familiarisés  avec les méthodes, pratiques et règles destinées à diriger les séances de médiation des conflits au sein de la famille.

Cet événement a été organisé par le Centre Marocain de Médiation et d’arbitrage en association avec l’Association des femmes « AL AHD AL JADID » et l’association AMAL des retraités.

La loi marocaine donne la possibilité aux parties en conflit de régler, si elles le souhaitent, leur différend par voie de médiation ou par toute autre voie.

Cette alternative encourage l’implication des parties dans la résolution du conflit qui, dans le cadre d’une médiation, prend fin par une solution qu’elles auront elles-mêmes négocié et non par une décision qui leur est imposée par un juge ou un arbitre, voire proposée par un conciliateur.

La négociation d’une solution impose que les parties soient prêtes à faire des concessions réciproques.

Les parties ont le choix du lieu et de la durée de la médiation (en général de trois mois, mais les parties et le médiateur peuvent prévoir des délais plus courts ou plus longs).

Les parties sont libres de choisir le médiateur. Si la loi ne donne aucune définition du médiateur et n’édicte aucune disposition relative à la qualité de médiateur ou aux conditions d’exercice de la médiation, il est important que le médiateur possède certaines qualités et compétences.

boubi 1Il doit ainsi être indépendant, neutre et impartial et respecter une éthique. Il doit surtout être formé à la médiation afin d’en maîtriser le processus et les différents outils qu’il aura à employer pour gérer les émotions des parties et les conduire vers la reprise d’un dialogue et la recherche de solutions.

Le législateur a toutefois soumis le médiateur au respect du secret professionnel dans les conditions prévues par le code pénal (article 327-66 du code de procédure civile). Cette obligation s’étend à tout ce qui se dit en médiation, ce qui permet aux parties de s’exprimer en toute liberté tout au long du processus ; leurs propos ne pouvant être utilisés dans une autre instance ou devant un magistrat, sauf avec l’accord des parties.

Et pour clore cette parenthèse « mediatisante » deux événements sont au programme de la formation du Professeur RAQUIQ Hassan, soit en l’occurrence :

 

  • Café Littéraire animé par Pr RAQUIQ Hassan le 9 Juin 2018 au siège du Centre National d’Accompagnement Juridique et Des Droits de l’homme sis à LISSASFA 1 N°378 à 22H00.
  • Cession de Formation aux futurs médiateurs familiaux assurée par Pr RAQUIQ HASSAN et organisée par le Centre Amal d’entrainement et de maitrise de soi en association avec le Centre AL KHAWARIZMI les 23 & 24 Juin 2018 à Marrakech Adresse : Hôtel MAJORELLE Bd ALLAL EL FASSI au profit des avocats et partenaires agissant dans le domaine de la Médiation Familiale.

 

En final, nous pouvons considérer que, vu le nombre croissant de divorces à l’échelle nationale, le Médiation familiale demeure la solution exemplaire de conciliation et d’arbitrage la moins couteuse et la plus raisonnable à l’heure actuelle.

 

Tarik BOUBIYA

Président de la Commission Chargée de la Médiation Bancaire et des Assurances

Centre Marocain de la Médiation et d’Arbitrage Casablanca

bob

http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/06/boubi.jpg?fit=1024%2C1024http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/06/boubi.jpg?resize=150%2C150adminsLibre Opinion    M. Tarik Boubiya  (D) avec RAQUIQ HASSAN  du Centre Marocain de Médiation et d'Arbitrage. Savez-vous ce qu’est un médiateur ? Moi, j’en connais un qui exerce la Médiation familiale, il s’appelle RAQUIQ Hassan et vient de publier un livre intitulé « AL WASSATA AL OUSSARIYA » (la médiation familiale, Règles théoriques et performances pratiques...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires