occupation

ELJADIDASCOOP

Les habitants d’El-Jadida suivent avec scepticisme, voire ironie, cette énième campagne de libération du domaine public,  engagée ces jours-ci, par les autorités de la ville,.

Depuis de nombreuses années : cafés, épiceries, boucheries, artisans, marchants ambulants…occupaient trottoirs, parkings, routes, ruelles… et étaient à l’origine d’une pagaille indescriptible.

La commune qui dispose pourtant, de différents moyens pour assurer la protection du domaine public contre les empiétements et les dégradations et peut à tout moment, exercer contre l’auteur de ces actes une action judiciaire… « fermait les yeux » et laissait faire.

Aujourd’hui, des sociétés sont entrain de refaire, routes et  trottoirs de la ville. Nos responsables  sont donc, dos au mur, obligés d’agir pour libérer le domaine public et  permettre la poursuite des travaux dans de bonnes conditions.

el jadid occupation temporaire

La tâche s’annonce longue et ardue, car peu de commerçants respectaient les lois en vigueur.

En effet, les occupations illicites n’ont cessé de croitre  au fil du temps. Pire, elles étaient devenues une source très lucrative, pour ceux-là même, censés  endiguer le phénomène

La commune a tous les moyens en main pour s’acquitter de son devoir, si  la « volonté » est là. Elle peut  mettre en cause la responsabilité civile de tout auteur des faits et dispose pour cela de prérogatives particulières consistant d’une part, en la possibilité d’user d’une protection pénale relevant de la police  et d’autre part d’une armada de mokhaznis.

Alors, soyons optimistes et espérons que nous sommes   en présence, cette fois-ci, d’une réelle et très ferme campagne pour la libération du domaine public et non à  un énième bluff, comme toutes les fois précédentes.

boucherfume

 

http://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/05/occupation.jpghttp://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/05/occupation-150x150.jpgadminsFlash InfoELJADIDASCOOP Les habitants d’El-Jadida suivent avec scepticisme, voire ironie, cette énième campagne de libération du domaine public,  engagée ces jours-ci, par les autorités de la ville,. Depuis de nombreuses années : cafés, épiceries, boucheries, artisans, marchants ambulants…occupaient trottoirs, parkings, routes, ruelles… et étaient à l’origine d’une pagaille indescriptible. La commune qui dispose pourtant,...Source de L'information Fiable