oua

Par: Driss Tahi

La Kasba d’Oualidia pourrait renaître de ses cendres, tel le Phénix ; un rêve peut être, mais réalisable, dans la mesure où les rêveurs sont mus par un élan citoyenneté , et doté d’une grande volonté ; ne dit on pas que tous les grands projets qui avaient abouti , ne furent au début que des rêves ; c’est du moins ce que laissait entendre dans une intervention enrichissante et constructive l’anthropologue Redouane Khedid, un des trois conférenciers qui ont animé la première édition des journées culturelles d’Oualidia , au sujet de la restauration de ce qui pourrait devenir un joyau patrimonial et culturel de la région de Doukkala , si cela venait évidement à se concrétiser après tant de décennies de délaissement et d’oubli.

Redouane Khdid devait souligner entre autres idées et suggestions qu’il a énumérées de manière concise ; la priorité de la vulgarisation de ce patrimoine , et tant d’autres partout sur le territoire marocain, très tôt auprès des enfants ,surtout à l’école, puiqu’ils sont les premiers concernés, à court et à long terme , en vue d’en faire ses potentiels gardiens et ses défenseurs , en d’autres termes , le leur faire aimer pour qu’il s’en sentent responsable , à travers des mécanismes étudiés, et par un système de communication élaboré dans ce sens;

« C’est à partir du moment où l’on prend connaissance de l’importance d’une chose qu’on commence à lui accorder le respect qu’elle mérite  » devait il ajouter en substance.

Les autres intervenants , les universitaires Ahmed El Ouaret et Saâd Oualid Ismail ,ont jeté d’abord la lumière sur un pan de l’histoire d’Oualidia , avant et après 1630 ; date de la fondation de la Kasbah par le sultan saâdien El Oualid Ben Zidane, qui a d’ailleurs offert son nom à la ville d’Oualidia , y aménageant alors un port .

Puis ils ont évoqué le côté étude de faisabilité, et les problèmes de financement du projet qui restent à régler, soulignant ses retombées sur la promotion touristique ,et son impact économique sur la ville ,

Organisée par la direction provinciale du ministère de la culture , sous l’égide de la préfecture de Sidi Bennour, le 21 juillet à l’abri d’une tente caïdale dressée pour la circonstance sur les vestiges de la légendaire Kasbah, s’est déroulée cette conférence, en présence du gouverneur de Sidi Bennour, du président de la C.R. d’Oualidia , et des autorités locales.

Elle fut précédée d’une cérémonie d’acceuil , en Zadjal déclamés par un florilège de poètes connus ; Belattar , Mahi , Zaoui et d’autres qui ont émerveillé un auditoire d’officiels ,d’invités et d’estivants amoureux de la ville d’ Oualidia.

Le programme contenait également une prestation d’art plastique offerte par les artistes peintres Fous d’Art Group  accompagnés de leur pépinière de jeunes sur la place des festivités, devant un public d’estivants ,dont plusieurs ont mis la main à la patte pour un gribouillage en couleurs sous le soleil radieux de la belle ville d’ Oualidia

http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/07/oual.jpg?fit=1024%2C1024http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/07/oual.jpg?resize=150%2C150adminsNationalPar: Driss Tahi La Kasba d'Oualidia pourrait renaître de ses cendres, tel le Phénix ; un rêve peut être, mais réalisable, dans la mesure où les rêveurs sont mus par un élan citoyenneté , et doté d'une grande volonté ; ne dit on pas que tous les grands projets qui...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires