mar

Par: Khadija Choukaili

Depuis une dizaine de jours, les transporteurs de marchandises ont entamé une grève au niveau national, pour dénoncer, entre autres, la hausse des prix des carburants. Ils revendiquent également le relèvement du seuil de tonnage.

Malheureusement, cette grève a des conséquences inéluctables dont les plus importantes se traduisent par une hausse des prix de certains produits de grande consommation, et la perturbation de l’approvisionnement de certains marchés et ainsi que certaines industries.

L’impact de cette grève sur  le consommateur, se traduit par la hausse des prix des fruits et légumes qu’il doit encaissée. Le secteur des  volailles a également été lourdement impacté et  la Fédération Interprofessionnelle du Secteur Avicole (FISA) tire ainsi la sonnette d’alarme sur les graves conséquences sur le secteur et accusent les grévistes d’empêcher les livraisons,au niveau des points de vente,des aliments composés et de bloquer également celles des volailles et des œufs de consommation.

Pourtant le ministère du Transport a annoncé, le 31 octobre, la fin de la grève, suite à un éventuel accord conclu avec les représentants des transporteurs. Mais l’arrêt d’activité s’est malgré tout poursuivi dans plusieurs régions du Royaume, la décision de suspendre la grève n’ayant pas été suivie par tous les opérateurs, et les transporteurs auraient estimé que les mesures prises dans le cadre de l’accord entre les professionnels et le ministère demeurent insuffisantes.

On constate donc que ce grand cafouillage persiste et que le problème n’est pas encore réglé.

Certes, une baisse minime,des prix des carburants,de l’ordre de 36 centimes pour l’essence et de 21 centimes pour le gas-oil,a bien été enregistrée le 1er novembre. Mais elle ne répond pas aux attentes des grévistes.

Pour ce qui est de l’impact de cette grève au niveau d’El Jadida, on peut dire qu’elle n’a pas eu de graves conséquences puisque l’approvisionnement en fruits et légumes et autres activités  comme celle relevant du secteur de volaille se font à proximité au sein de la région qui est principalement agricole.

La grève se poursuit donc et le bras de fer continue. Sur quoi déboucheront ces négociations ?  Et quelles en sera l’impact sur le consommateur ? En attendant, le pauvre citoyen ne sait plus où donner de la tête.

Affaire à suivre.

http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/11/mar.jpg?fit=1024%2C1024http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/11/mar.jpg?resize=150%2C150adminsRégionPar: Khadija Choukaili Depuis une dizaine de jours, les transporteurs de marchandises ont entamé une grève au niveau national, pour dénoncer, entre autres, la hausse des prix des carburants. Ils revendiquent également le relèvement du seuil de tonnage. Malheureusement, cette grève a des conséquences inéluctables dont les plus importantes se traduisent...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires