LA FACE CACHÉE DE LA TOILE

non-champolion

Lorsque les uns chevauchent le droit des libertés d’expression pour piétiner la vertu des valeurs humaines en semant et arrosant à outrance le faux, l’intox, les stupidités, les manip et l’inculture dans toute sa laideur.

Lorsque les autres se gavent à satiété et  sans la moindre réserve, de tout ce que charrie comme ordures et bêtisiers, cette “toile bleue” qui ne cesse de s’affirmer en tant que piège dangereux pour tous ceux qui s’y risquent volontairement et sans retenue…

Lorsque les uns et les autres se laissent  bercer paresseusement et en toute béatitude dans ces flots sournois, sans limites et sans fonds des étendues virtuelles..

Il ne faut pas s’étonner en ne récoltant que ces drôles de  fruits qui sont aussi  amers, indigestes que vénéneux.

Des fruits qui mûrissent hors saison et pourrissent avant terme, qu’on peut classer dans la catégorie des produits “immatures” et qui sont représentés par cette large gamme d’individus, culturellement décharnés et de basse moralité qui gobent appâts et hameçons sans se rendre compte qu’ils piquent du nez dans un dangereux marécage où il faut savoir nager afin d’éviter un engloutissement total et irréversible.

La toile n’a pas que sa face révolutionnaire en terme de communication et d’information en temps réel. Certes, Il y a beaucoup d’avantages à naviguer sur Internet. On y retrouve une panoplie d’informations éducatives sur une multitude de sujets. De plus, le développement des communications virtuelles a entraîné une proximité dans les conversations et les liens entre les individus, notamment par la croissance des médias sociaux tels que Facebook, Twitter et Buzz.

Toutefois, Internet ne possède pas seulement que de bons côtés. Son revers est hautement périlleux pour tous ceux qui s’y engagent pleinement et sans précaution aucune, surtout dans le milieux des jeunes qui deviennent de véritables et imprudents accros.

Chahid Ahmed

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Related posts

Leave a Comment