ces2

Par: Abdellah HANBALI

L a Coopérative des Entrepreneurs Solidaires, dite  CES, une alternative à l’entreprenariat classique, est  la première entreprise partagée au Maroc. Elle apporte, de ce fait, une touche de nouveauté dans le monde de l’entreprenariat, avec une vision de regroupement solidaire.

Créée en octobre 2016 par Elisabeth BOT,  française, résidente au Maroc et par Said RAMLI, marocain, résident à l’étranger, mais installé au Maroc pour le lancement de cette coopérative au concept universelle.

A l’occasion de cet événement qui a eu lieu, dans la matinée du mercredi 29 mars, Madame PINVILLE, Secrétaire  d’Etat chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie Sociale et Solidaire en France, Monsieur Frank CARREUET, Ambassadeur de Belgique au Maroc, Monsieur Jean-François Girault, Ambassadeur de France au Maroc, Monsieur Mouâd Jamiî, gouverneur d’El-Jadida et bien d’autres personnalités, belges, françaises et marocaines, ont été présents, pour l’inauguration de cette ouverture.

Il faut dire que face aux risques que comporte la création d’une entreprise individuelle, la CES est un projet innovant au Maroc,  qui offre un cadre sécurisé, tout  en proposant aux porteurs de projets, de prendre le temps, d’apprendre à entreprendre.

Plutôt que créer sa propre entreprise, un porteur de projet peut rejoindre la CES qui lui permet de tester la viabilité de son projet en grandeur nature. Le temps nécessaire est ainsi laissé au porteur de projet pour se former à la vente, à la gestion et apprendre de ses erreurs, tout en bénéficiant durant sa phase  de démarrage et tout au long de son parcours, d’un accompagnement individuel et collectif. De la sorte, la CES place le porteur de projet dans les meilleurs conditions pour développer son activité.

Quant aux  échanges individuels avec un chargé d’accompagnement, ils l’aideront à formaliser et à cadrer son projet : des ateliers collectifs lui permettront petit à petit d’endosser son nouveau costume d’entrepreneur et lui donneront les outils indispensables pour la réussite. Tout cela, dans le but  de  briser l’isolement de l’entrepreneur individuel, état qui constitue l’une des difficultés les plus souvent soulignées par les personnes  qui ont tenté l’aventure.

Ne plus être seul, pouvoir parler de ses difficultés, échanger  sur les pratiques de son métier, rencontrer du monde, c’est ce que propose la CES, sous des aspects professionnels et conviviaux. Par cette dimension, elle dispense largement le simple cadre d’une mutualisation des moyens, sans oublier qu’elle  gère les aspects juridiques, comptables, fiscaux, assurantiels, et administratifs de toutes les activités de la structure. Ce cadre mutualisé permet à l’entrepreneur  de dégager du temps pour se consacrer exclusivement au développement  de son activité, car, outre la décharge  administrative et comptable, l’entrepreneur dispose d’une véritable structure derrière lui, chose qui ne comporte que des avantages auprès des clients,  en termes de crédibilité :

-Ne pas être isolé.

– Se concentrer sur son métier.

– Bénéficier d’une plate forme de travail.

– Etre accompagné individuellement.

– Bénéficier d’ateliers de formation.

– Développer un projet collectif et citoyen.

Voici ce qu’offre cette CES, ayant à sa tête des personnes nourris des valeurs  de l’économie sociale et solidaire et d’un solide engagement envers la société, et qui ont décidé de venir s’installer au Maroc pour imaginer avec les acteurs marocains, non à l’identique, mis dans le même esprit des Coopératives d’Activités et d’Emploi (CAE), un modèle « marocain » d’entreprise partagée. Leurs convictions et  détermination ont été couronnées par la création , de la première entreprise partagée au Maroc : la CES « Coopérative des Entrepreneurs Solidaires ».

 

http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/03/ces1.jpg?fit=1024%2C1024http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/03/ces1.jpg?resize=150%2C150adminsEn voguePar: Abdellah HANBALI L a Coopérative des Entrepreneurs Solidaires, dite  CES, une alternative à l’entreprenariat classique, est  la première entreprise partagée au Maroc. Elle apporte, de ce fait, une touche de nouveauté dans le monde de l’entreprenariat, avec une vision de regroupement solidaire. Créée en octobre 2016 par Elisabeth BOT,  française,...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires