received_400445584068975

Mohammed Aziz Mesbahi recevant un chaleureux hommage de sa famille

Driss Tahi

C’est une ambiance intellectuelle , chargée d’émotions, à l’image, et à la hauteur de l’hommagé ; l’écrivain nouvelliste Mohamed Aziz Mesbahi, dans un climat amical, voire fraternel, marqué par une présence de noms tous aussi prestigieux les uns que les autres , issus tous du monde de la littérature, grands faiseurs de romans et de nouvelles, pour cette 2ème édition de « Dakira » ; « Mémoire » qui s’est tenue au théâtre de la cité portugaise , en présence d’une belle assistance composée d’universitaires ,d’artistes ; Abdelkarim El Azhar, Nejeb Zoubeir , Abdellah Belabas, d’étudiants , et d’autres journalistes et amis.

L’invité de « Dakira  » l’écrivain de la taille universitaire, et académique de Mohamed Aziz Mesbahi, au parcours professionnel brillant , surtout à El Jadida, sa ville d’adoption, où l’homme, et l’intellectuel jouissent d’une grande notoriété, en témoignent les interventions faites par quelques uns de ses amis et collègues, ses invités pour cette rencontre , comme Ahmed Bouzfour ,Mohamed Faouzi, Said Ahid, Hassan Ighlal , Lahbib Daim Rabbi , Azeddine Maizi , mais aussi de la part de ses anciens élèves et disciples comme Brahim Adraoui ,et Moussa Haroual …d’autres sûrement , auraient voulu, se joindre à cette pléiade , autour d’une personnalitéreceived_753828708344302 (1) aussi aimée, que Mohamed Aziz Mesbahi.

Tous ceux qui ont pris la parole au cœur de ce qui fut autrefois l’église portugaise, un lieu chargé d’histoire , pour le bonheur des intellectuels, et dans le but de servir la culture dans une ville, semblable à une terre assoiffée, qui souffre encore, et toujours d’un manque , aujourd’hui devenue un théâtre, et un lieu de rencontres littéraires , tous les intervenants ont chacun à sa manière, et selon le degré d’amitié qui le lie à Mohamed Aziz Mesbahi, dépeint une facette du portrait de l’écrivain, dans un style amical, et fraternel, où il a été fait à certains moments, allusion à des souvenirs communs , comme l’a si bien fait Ahmed Bouzfour .

Tous d’une façon ou d’une autre ,n’ont pas tari d’éloges à son égard, et ont mis l’accent sur les qualités humaines, morales et intellectuelles de l’homme invité de « Dakira » , évoquant au passage certaines de ses œuvres ,en l’occurrence  » قتلتنا الجثة » tout en y faisant une brève critique, citant les qualités, et le génie du narrateur.

La rencontre dirigée par Mohamed Moustakim avait débuté par une allocution lue au nom des organisateurs, PACTART , APAC, et IBN ZAIDOUN , par le directeur de la culture , et s’est terminée par un mot de l’invité ,suivi d’une séance de dédicaces du dernier roman de Mohamed Aziz Mesbahi , et par la remise à l’invité d’une toile du peintre Najeb Zoubeir, offerte par Pactart.

La cérémonie avait connu un moment très fort , lorsque la famille de l’écrivain sous les applaudissements, a rejoint la scène du théâtre avec ses bouquets de fleurs , pour un hommage solennel particulier et tellement émouvant, au mari, au père et au compagnon , qui  lui est redevable, selon ses propres propos ,de son succès.

received_322150221835660

http://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/04/received_310322422974273-1024x678.jpeghttp://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/04/received_310322422974273-150x150.jpegadminsLibre Opinion  Mohammed Aziz Mesbahi recevant un chaleureux hommage de sa famille Driss Tahi C'est une ambiance intellectuelle , chargée d'émotions, à l'image, et à la hauteur de l'hommagé ; l'écrivain nouvelliste Mohamed Aziz Mesbahi, dans un climat amical, voire fraternel, marqué par une présence de noms tous aussi prestigieux les uns que...Source de L'information Fiable