tot3

Par Driss Tahi

Grâce à cette manifestation artistique d’envergure, considérée par les artistes et les critiques d’Art présents, comme la première du genre au Maroc et en Afrique ,la ville d’El Jadida se positionne aujourd’hui en tant que pôle incontournable dans le rayonnement de l’Art et de la culture dans le pays.

Il s’agit d’une exposition collective de dessins et d’estampes abritée par les salles Chaaibia et Khatibi à la cité portugaise du 16 au 18 février, inaugurée par Monsieur le ministre de la fonction publique et Monsieur le gouverneur de la ville en présence du directeur régional de la culture, de plusieurs personnalités, d’universitaires et de journalistes.

Une occasion exceptionnelle qui a réuni des noms illustres du monde des Arts plastiques : Abderrahmane Rahoule, Salah Benjkane , Abdelkarim El Azhar, Zoubir Najeb, Saïd Housbane, Ahmed Elamine , Khalid Nadif ,Tawfik Chichani ,El Mehdi  Mofid , Asmae Lahkim Bennani, Samira Aït El Maalem. Benyounes Amirouch , Laila Laraqui ,Abdellah Sadouk ,Chafik Ezzougari ,Limam Djimi, Noureddine Madrane, Yahya baghdadi  ,Abderrahmane Ouardane, Abdellah Belabbas, Noureddine Boumaaza ,et d’autres…

Plus de 10 associations et galeries issues des quatre coins du Maroc, regroupant plus de cinquante artistes avaient répondu à l’appel de Pact´Art, l’organisateur de l’événement, une association créée il y a moins de deux ans et qui a déjà à son actif plusieurs réalisations dont notamment l’exposition « unité « dans le cadre du festival Jawhara 2017, et les fresques murales au centre touristique Zerad.

 » Pour aboutir au résultat que vous voyez, nous y avons travaillé durant des mois, Il fallait d’abord convaincre tous ces artistes à s’engager, et aussi, assurer le volet logistique avec des moyens financiers limités, ce n’était pas une mince affaire, plutôt une véritable gageure, m’a confié avec un air néanmoins satisfait Salah Benjkan le président de Pact’Art »

Plusieurs stands ont été aménagés dans les deux salles d’exposition dont les cimaises ont accueilli des dizaines de tableaux, ce qui a permis à un public nombreux de découvrir pour la première fois dans un même espace ce qui représente une autre facette des arts plastiques ; un foisonnement d’œuvres picturales où se côtoient dessins et estampes signés par de grands peintres.

Il est évident que dans l’élaboration de cette manifestation, le contexte associatif et son rôle de catalyseur a plus que jamais prouvé son importance, son efficacité, et sa contribution constructive dans le développement de l’Art en général et des Arts plastics.

La qualité de l’organisation de l’actuelle exposition, le nombre

tot1

d’associations et de galeries qui y ont participé, ainsi que l’engagement d’artistes plasticiens de renom visant à garantir sa réussite, sont autant de facteurs qui vont incontestablement ouvrir la voie à une nouvelle ère du dessin et de l’estampe au Maroc, et vont jeter un pont entre cet Art peu connu et le public marocain.

À ce propos une conférence prévue au programme a eue lieu au théâtre de l’église toujours à la cité portugaise animée par Chafiq Ezzougari , Benyounes Amirouch et Lotfallah  a donné au trois critiques d’art l’occasion de relater dans leurs interventions instructives l’histoire du dessin et de l’estampe ,dont l’origine est italienne « stampa », signifiant une impression, une presse ou encore un tirage. Au sens premier, l’estampe désigne l’impression d’une gravure.

Les intervenants ont expliqué ensuite  les techniques employées à travers les siècles passés, en soulignant l’influence chinoise et le rôle des pionniers Arabes tel le calligraphe Al wasiti dans le développement et l’évolution de cet Art.

Un atelier auquel ont pris part plusieurs enfants s’est tenu dans une salle préparée à cet effet, animé par les artistes peintres El Azhar Abdelkarim et Saïd Housbane pour l’apprentissage et l’initiation aux techniques de l’estampe.

les tirages effectués, et dont les enfants présents ont activement participé, ont été exposés le lendemain à la médiathèque Idriss Tachfini .

tot

De G à D:  Benyounes Amirouch , Chafiq Ezzougari et Driss Tahi

http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/02/tot3.jpg?fit=1024%2C1024http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/02/tot3.jpg?resize=150%2C150adminsRégionPar Driss Tahi Grâce à cette manifestation artistique d'envergure, considérée par les artistes et les critiques d'Art présents, comme la première du genre au Maroc et en Afrique ,la ville d'El Jadida se positionne aujourd'hui en tant que pôle incontournable dans le rayonnement de l'Art et de la culture dans...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires