Située au cœur de la ville d’El Jadida, entre la Cité portugaise et la fin du boulevard Zerktouni, kissariat Tazi compte parmi les lieux chargés d’histoire de la ville.

Construite en 1916, elle est considérée comme l’une des plus anciennes kissariats du pays.

Dans un passé pas très ancien, c’était un endroit vibrant où avaient lieu  des ventes par courtage, enchères ou dlalla, notamment des vêtements traditionnels , des couvertures , des haiks et  des tissus en pure laine confectionnés par des femmes jdidies.

De nombreux tisserands y tenaient boutique. Leurs échoppes étaient pleines de fils, de laine et de bobines, et des  apprentis croisaient les fils tout au  long des murs  mitoyens, pour la fabrication de djellabas en laine, qui une fois terminées, étaient étirées  sur des sortes de métiers en forme de croix.

On y vendait aussi de la laine, brute ou teinte, ainsi que différents outils pour travailler la laine et la tisser, tels les peignes, les quenouilles, les cardes, les paniers en osier etc.

 Tissus, babouches, cartables et sacs en cuir et d’autres produits artisanaux remplissaient les échoppes et faisaient le bonheur des vendeurs et de leurs clients.

Helas ! Comme toutes les belles choses qui représentaient des repères historiques et témoignaient de la mémoire de notre ville, et qui vont très mal sans que personne ne s’empresse à leur chevet, ce lieu jadis animé, et qui fait aussi partie de notre patrimoine, est en train d’agoniser.

Alors que plusieurs villes ont restauré leur anciennes kissariates,  la nôtre menace ruine. Certains plafonds ont commencé à se fissurer et d’autres se sont effondrés complètement en raison des outrages du temps et de la négligence des autorités concernées, et ce, malgré plusieurs correspondances faites par les commerçants, mais qui n’ont pas reçu réponse.

Va-t-on attendre sa ruine complète pour ériger à sa place quelques immeubles sans âme ou des commerces médiocres ?

Un jalon de la mémoire de  notre ville sera aussi retiré de notre mémoire comme tous les autres et continuera la saga de la logique folle des gestionnaires, de raser tout le passé de la ville.

Khadija Beneghziel

http://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2020/02/tazi.jpghttp://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2020/02/tazi-150x150.jpgadminsDiversSituée au cœur de la ville d'El Jadida, entre la Cité portugaise et la fin du boulevard Zerktouni, kissariat Tazi compte parmi les lieux chargés d'histoire de la ville. Construite en 1916, elle est considérée comme l'une des plus anciennes kissariats du pays. Dans un passé pas très ancien, c'était un endroit vibrant où avaient...Source de L'information Fiable