amour 2

Par: Rabiâ Franoux Moukhlesse  (Pour El Jadida Scoop) franoux

Ah, le 14 Février, jour de la saint Valentin, fête des amoureux. Petite pause mièvre dans ce monde de violence.

Madame va prendre sa journée à se pomponner en attenant que monsieur rentre du bureau sourire aux lèvres et bouquet à la main pour l’emmener diner dans un restaurant chic et branché afin de lui faire la surprise d’un superbe bijou glissé sous la serviette à l’heure du désert avant de rentrer dans le home sweet-home pour une folle nuit d’amour qui laissera le beau couple essoufflé et les yeux pleins d’amour et de plaisir !

 

Voilà pour la carte postale que l’on essaie de nous vendre à longueur de publicité et de feuilletons de l’après-midi. Ne nous attardons pas sur l’image de la femme objet oisive à la maison pendant que le mâle chasse le mammouth qui nourrira la sainte famille. Car oui, même si madame tient sa maison et s’occupe des enfants et pour celles qui s’y connaissent, on sait très bien que c’est tout aussi fatiguant et pénible que de passer 8 heures derrière un bureau, elle doit apparaître oisive et avoir le temps de s’occuper d’elle pour rester belle et désirable pour son homme afin qu’une plus jeune, plus nouvelle, moins abimée par le ménage et les grossesses ne lui piquent pas son soutien financier.

L’image est encore plus noire si l’on y rajoute quelques coups, des remontrances ou un petit rapport, forcée, car tout cela fait partie intégrante des devoirs de madame et comme cela ne concerne que 60% de la population au Maroc, c’est tout à fait anecdotique !

 

Nous sommes et restons dans un monde machiste ou les êtres humains sont bien séparés et auxquels on a assigné des tâches, des rôles et des devoirs en fonction de leur sexe. Bien que les femmes aient prouvé qu’elles sont tout aussi capables dans tous les métiers des plus physiques au plus valorisant intellectuellement que les hommes. Bien que certaines aient réussi à prouver qu’elles sont capables de faire pire que les hommes et bien non, cela ne suffit pas à casser la vision codifiée des sociétés humaines. Et le sexisme trouve toutes les excuses dans la religion, la tradition, les habitudes ou même les bonnes mœurs !

Car oui, il fallait préciser que la femme idéale se marrie vierge et ne divorce pas ou, si par hasard monsieur venait à la répudier elle ne refait pas sa vie. Elle fait de beaux enfants sans jamais avorter même si les enfants sont non désirés, malformés ou issus d’un viol. Et au final, si madame survit à tout cela et que son cher époux décède avant elle, elle se retrouvera à la merci des aléas d’un héritage injuste, toujours à la merci des hommes.

 

Face à tout cela, excusez-moi si j’ai un peu de mal avec les images que l’on essaie de nous vendre du beau couple hétérosexuel, bien propre et bien rangé sur la photo avec monsieur debout trônant devant sa femme assise entourée de sa progéniture quasi en noir et blanc comme avant l’indépendance.

 

En fait, je suis tellement énervée que je crois que si mon homme à moi me ramène des fleurs avec un beau sourire, il risque fort de se faire engueuler pour que lui aussi passe une joyeuse saint valentin de macho !

 

#safibaraka

http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/02/amour-2.jpg?fit=1024%2C1024http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/02/amour-2.jpg?resize=150%2C150adminsLibre OpinionPar: Rabiâ Franoux Moukhlesse  (Pour El Jadida Scoop)  Ah, le 14 Février, jour de la saint Valentin, fête des amoureux. Petite pause mièvre dans ce monde de violence. Madame va prendre sa journée à se pomponner en attenant que monsieur rentre du bureau sourire aux lèvres et bouquet à la main...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires