Façonnées par plusieurs influences et héritées d’un passé millénaire, notre culture et nos traditions sont riches et se caractérisent par leur diversité et leur authenticité..

Elles sont un véritable melting-pot de plusieurs pratiques sociales, de rituels et d’événements festifs, ainsi que de certains métiers qui ont transcendé le temps et l’espace.

Ces métiers sont pratiqués par des personnes simples et modestes, mais qui se sont démarquées justement par  ces humbles métiers, et qui mériteraient d’être citées et non marginalisées comme si elles n’étaient pas dignes  d’être conservées dans notre mémoire collective. Il en est ainsi du métier de guerrab, un parmi tant d’autres, propres à notre culture.

Figure emblématique de notre culture et personnage familier de notre paysage quotidien tant rural qu’urbain, des souks , des cimetières et des places publiques,  il tire son nom de la guerba, une outre en peau de chèvre qu’il porte en bandoulière. Il ne passe pas inaperçu avec son accoutrement rouge et son grand chapeau, ou taraza, nom d’origine ancienne, qui était porté par les grecs et les romains pour se protéger du soleil, et qui est un héritage gravé dans la culture des pays riverains de la Méditerranée et rattaché à l’identité solaire de cette dernière.

Cette taraza agrémentée de pompons colorés, la sacoche enjolivée de pièces anciennes, les gobelets en cuivre rutilants,  les clochettes qui tintent gaiement en font un personnage pittoresque qu’il est impossible de ne pas remarquer et font de lui un vrai monument vivant.

Il n’existe qu’au Maroc et nulle part ailleurs, et l’origine de son habillement reste un mystère perdu dans les méandres de l’histoire. Il arpente les artères , les souks et les places publiques en arborant toujours un sourire jovial malgré la chaleur et la fatigue, qu’il offre en même temps que  l’eau fraiche désaltérante dans ses coupes en cuivre  étincelantes, au goût particulier du goudron ( katran ou huile de cade) dont est enduit l’intérieur de la gourde ou guerba,  moyennant quelques piécettes et se contentant bien souvent d’un  » Allah yerham l’walidine ».

Il subvient à ses besoins aidé plus  par la baraka qu’avec ce qu’il gagnait et qui dépendait de la générosité des gens.

Ce métier est ancestral et se transmet de père en fils depuis plusieurs générations, et le guerrab était vraiment un élément vital dans la société quand l’eau courante n’était pas installée dans les foyers,  en transportant l’eau des puits chez les habitants, en tirant sa charrette avec des bidons d’eau.

Mais l’évolution de la société marocaine, d’abord par  l’installation des canalisations qui distribuent l’eau dans les logements, ensuite l’avènement des bouteilles de plastique pour transporter l’eau a sérieusement influé sur le  guerrab qui essaie de survivre tant bien que mal en désaltérant la soif de ceux qui n’hésitent pas à boire dans les mêmes coupes que plusieurs autres personnes avant eux. Mais hélas, ce métier tend de plus en plus à perdre ses lettres de noblesse, et le guerrab essaie de vivoter en posant pour les photos des touristes. Il n’est plus cet homme honorable, débonnaire et noble qui désaltère la soif des passants, mais il est devenu ce misérable vestige ; une attraction pour les touristes moyennant quelques dirhams.

 C’est une grave atteinte à l’histoire de ce noble métier, et le guerrab ne sera plus qu’un personnage des livres de contes pour enfants, à condition bien sûr qu’on pense le citer, et une figure sur les toiles de certains peintres.

http://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/11/guerrab1.jpghttp://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/11/guerrab1-150x150.jpgadminsArrêt Sur ImageFaçonnées par plusieurs influences et héritées d'un passé millénaire, notre culture et nos traditions sont riches et se caractérisent par leur diversité et leur authenticité.. Elles sont un véritable melting-pot de plusieurs pratiques sociales, de rituels et d'événements festifs, ainsi que de certains métiers qui ont transcendé le temps et l'espace. Ces métiers sont pratiqués par...Source de L'information Fiable