Hommage à la femme

Par Driss tahi

Je commence d’abord par exprimer mes sincères remerciements et ma reconnaissance à la femme, pour tout ce qu’elle fait pour nous , pour sa présence , partout et tout le temps à nos côtés.

pour sa résilience et sa patience devant nos bêtises … pour son courage surtout. Eh oui ! appelée à tort sexe faible , alors que certaines femmes sont plus fortes et plus intelligentes que la plupart des hommes et réussissent mieux dans certains domaines , connus depuis toujours pour être l’apanage de l’homme. l’histoire est là pour en témoigner.

Aussi , pour se venger , Il y en a qui disent que c’est à cause de la la femme qu’on a été chassé du paradis.

Quelle idée ! C’est tout simplement une aberration .

Moi je dis que c’est plutôt grâce à elle et à son idée de génie , puisqu’il a suffit de croquer dans une pomme et on s’est retrouvé sur terre.

Sans elle , on serait encore là haut .

Sans elle, on aurait jamais connu cette planète, ces montagnes, ces forêts . Les océans, les belles plages …regardez autour de vous , n’est ce pas merveilleux ? Oualidia , Sidi Bouzid , Haouzia , Oum Er_Rabii , Saaidia , Cabo Negro…

Maintenant qu’on est là, elle s’occupe de nous du matin au soir,. Elle est au four et au moulin : les enfants, la lessive , le marché, la cuisine, etc…

Par contre nous les hommes qu’est ce qu’on fait ? Rien , ou plutôt si:

On gueule , on est là à essayer de commander , on se sent supérieur , des machos quoi ! vous vous rendez compte ? On veut tout superviser, on veut tout savoir. On lui demande des comptes et on rouspète :

Pourquoi le repas n’est pas encore prêt ?

Pourquoi ma chemise n’est pas repassée ?

Où sont passées mes chaussettes noires ?

Pourquoi les enfants font du chahut ?

Et quand il y le match de foot , on n’aime pas être dérangé.

Et lorsqu’il nous arrive parfois de sortir avec elle , on est impatient, on veut rentrer tout de suite et on est en plus , jaloux :

Pourquoi tu regardes à droite , pourquoi tu regardes à gauche…

En deux mots , on lui cherche des noises , un prétexte pour aller rejoindre les copains au café.

c’est malheureux non ?

On oublie , que lorsq’on rentre même tard ,.. elle toujours là , aux petits soins , souriante , belle et fidèle.

Et lorsqu’on est malade, elle est à notre chevet à se faire du mouron.

Vous voyez ? On ne peut jamais assez la remercier.

Pourtant , elle n’attend de nous en retour, qu’une chose , ou plutôt deux choses :

Elle veut qu’on l’aime et qu’on la ferme.

Alors, aimons la . Aimons la femme et laissons la faire. Sait-on jamais , elle pourrait nous servir une deuxième pomme et serait de ce fait capable de nous ramener au Paradis

Related posts

Leave a Comment