hind

Depuis quelques jours, l’affaire Hind El Achabi, femme d’affaire marocaine mariée à un diplomate koweitien défraie la chronique. Selon son époux, elle se serait rendue coupable d’adultère avec un entrepreneur marocain connu. Ensemble, toujours selon l’époux éconduit, ils auraient eu une relation extraconjugale qui aurait duré des années et qui aurait connu son apothéose avec la naissance de deux enfants ‘ illégitimes’.

D’ailleurs, le diplomate koweitien insiste mordicus sur la nécessité de recourir à l’ADN pour tirer les choses au clair.

Pour leur part, les proches de Mme El Achabi, et ils sont nombreux, crient à la machination et à un dénigrement d’une férocité inouïe. Ils rappellent l’implication de la concernée dans plusieurs actions humanitaires et sa disponibilité.

Aujourd’hui, condamnée par un tribunal marocain à deux ans de prison ferme pour adultère, seul un test ADN pourrait déterminer si Mme El Achabi est réellement une ‘épouse infidèle.

Des rebondissements sont attendus.

http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/04/hind.jpg?fit=1024%2C1024http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/04/hind.jpg?resize=150%2C150adminsLibre OpinionDepuis quelques jours, l’affaire Hind El Achabi, femme d’affaire marocaine mariée à un diplomate koweitien défraie la chronique. Selon son époux, elle se serait rendue coupable d’adultère avec un entrepreneur marocain connu. Ensemble, toujours selon l’époux éconduit, ils auraient eu une relation extraconjugale qui aurait duré des années et...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires