violence

Par: Abdellah Hanbali

La ville d’El-Jadida connait ses derniers temps, une recrudescence de la violence, due principalement à de jeunes drogués en manque d’argent pour se procurer leurs doses quotidiennes.

Cependant, un point noir est entrain de se distinguer et de sortir du lot, par le taux de criminalité qui y a lieu : Hay Al Matar communément connu par les mazaganais sous l’appellation de « Garage Attiyarate ».

Pas plus loin que lundi 25 décembre au soir, plusieurs femmes ont été agressées et délestées de leurs biens.

Et pendant ce temps, notre police continue à clamer son manque d’effectif pour défendre ces citoyens, alors des voitures de polices sont presque en « chômage technique », avec leurs agents, devant l’Institut Français, Mac Donald, Ecole Charcot, American Center (Kodiat Ben Driss)….

Sommes-nous devenus des citoyens de seconde zone dans notre propre pays ?

http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/12/violence.jpg?fit=1024%2C1024http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/12/violence.jpg?resize=150%2C150adminsArrêt Sur ImagePar: Abdellah Hanbali La ville d’El-Jadida connait ses derniers temps, une recrudescence de la violence, due principalement à de jeunes drogués en manque d’argent pour se procurer leurs doses quotidiennes. Cependant, un point noir est entrain de se distinguer et de sortir du lot, par le taux de criminalité qui y...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires