Haro sur l’argent du foot !

dhj 897

Par : Samir Chouki

Jettou a bien fait de penser aux fédérations sportives pour y auditer la gouvernance. Dans un pays où l’adage «Il n’y a pas de fumée sans feu» trouve tout son sens, il y a lieu de se pencher sur cet univers où l’opacité règne en maître! Le patron de la Cour des comptes devrait donc s’intéresser d’abord au sport le plus populaire et qui génère la plus grosse manne financière. Jettou a toutes les raisons du monde d’en faire la priorité, ne serait-ce que de par les fonds publics qui y sont injectés. La FRMF, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, gère l’argent facile, son budget étant assuré sans aucun effort, depuis que l’Etat a décidé de financer le foot. Aucun effort n’est déployé pour développer cette manne et, pire encore aucune politique de rationalisation des dépenses n’est envisagée. On reprochait à l’ancienne équipe dirigeante des dérapages que les auditeurs de Jettou ne trouveraient aucun mal à déceler, mais voilà que ce bureau fraîchement mis en place commence déjà à nous gratifier des siennes. Comment se permet-il d’octroyer l’exploitation de l’image et du nom du football national à une société du secteur privé sans lancer aucun appel d’offres national ni international ? La Cour des comptes doit s’intéresser à ce dossier où Maroc Telecom s’approprie dans son intégralité le football national à 32 MDH par an. Des miettes! Alors que des sociétés marocaines, qui font la promotion de leur image à Santiago Bernabeu et au Camp Nou, au prix fort, n’ont même pas été consultées! Le bon manager, c’est celui qui sait développer le business hérité et drainer davantage de clients. Ce n’est pas sorcier !

dhj.conference

 

 

 

Related posts

Leave a Comment