belghiti Par: Abdellah HANBALI

Une des  plus précieuses bougies de notre région vient d’être soufflée dans la discrétion. Une des plus respectables  familles de la ville est en deuil.

Hadj Moulay Driss El Belghiti, n’est plus.

Il vient de nous quitter sans bruit, en douceur mais dans la douleur de la séparation, pour aller rejoindre la paix éternelle.

Et c’est tout un pan de la mémoire collective locale qui vient d’être enseveli aux cotés de ce grand homme, qui a nettement marqué l’histoire ancienne de ses empreintes indélébiles que seuls arrivent à déchiffrer, ceux qui portent cette région  à cœur et qui disposent d’une dose morale assez suffisante leur permettant de lire les pages du passé dans le sens de sa logique.

Pour tous ceux qui l’ont côtoyé de prés, Feu Hadj Moulay Driss El Belghiti   n’a jamais été un homme à présenter et encore moins un citoyen apte à être détourné de ses principes et ses convictions. Il a largement mérité sa notoriété et son charisme d’homme intègre grâce à son sens de citoyen modèle ; honnête aussi bien envers lui qu’envers autrui, modeste de par sa nature et intransigeant face à l’affront, fidèle dans ses engagements et porteur d’authentiques valeurs auxquelles ils s’attachait farouchement afin de leur donner un vrai sens en les partageant avec l’autre.

C’est ainsi que des personnes qui nous sont chères s’égrènent comme les perles d’un collier défait (wa al hamdolillah ala ayyi hal). Sauf qu’ à chaque départ, on a l’impression que notre âme se retire de nous et que le ciel nous tombe dessus. Pourtant, la terre ne s’arrête pas de tourner, le soleil ne cesse pas de se lever au petit matin symbolisant le cycle de la vie et la continuité du monde. Et paradoxalement, après chaque disparition, il y a une naissance. Ceux qui sont partis ne nous quittent pas. Nous les portons en nous, nous apprenons juste à parler d’eux au passé et leur absence devient présence pressante. Après une perte, la vie continue certes mais elle n’est plus pareille.

En cette douloureuse  circonstance, nous présentons à sa famille et à tous ceux qui l’ont côtoyé de près ou de loin, nos sincères condoléances. Une pensée particulière à la famille El Belghiti, à notre frère, ami et journaliste Fousi hassane, à Amahroq labsir, à Amhaouch, à Boukili, à Moustadraf, à Khemlach…

Puisse Allah recevoir le défunt en sa sainte Miséricorde, Nous sommes à Allah et à lui nous retournons.

http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/07/belghiti.jpg?fit=1024%2C1024http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/07/belghiti.jpg?resize=150%2C150adminsArt & Culture Par: Abdellah HANBALI Une des  plus précieuses bougies de notre région vient d’être soufflée dans la discrétion. Une des plus respectables  familles de la ville est en deuil. Hadj Moulay Driss El Belghiti, n’est plus. Il vient de nous quitter sans bruit, en douceur mais dans la douleur de la séparation, pour...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires