Par:Azzeddine Hnyen

Le guide « Le Navigateur » vient de souffler sa dixième bougie. Il persiste et signe de nouveau pour persévérer dans la mission qu’il s’était assigné à sa naissance. Le climat ambiant de crise économique qui paralyse la majorité des puissances semble ne pas avoir eu de cet accompagnateur des visiteurs de la cité d’El Jadida et de sa région. Etrangers ou nationaux y trouvent tous de quoi assouvir leur curiosité et ce désir ardent de découvrir ce Deauville marocain énigmatique pour tant d’esprits qui l’ignorent. Rien n’y est laissé au hasard et rien n’est oublié.

Pour ce 10èmeanniversaire, son promoteur Laurent Guinard n’a pas badiné avec les moyens. Guinard est en effet  allé chercher toutes ses cartouches précieuses pour en faire un véritable bijou de promotion supplémentaire du tourisme marocain. Le cumul des expériences, des connaissances et des nouvelles découvertes de la ville et de sa région l’ont incité à améliorer ses qualités de service pour en faire un livre de chevet indispensable, même, aux aborigènes. Créé en 2004, le guide « Le Navigateur » est tiré, cette année, à 50.000 exemplaires. Et on ne peut s’étonner que le nombre augmente d’année en année. La volonté d’améliorer le contenu et celle de survivre animent bel et bien son promoteur et l’équipe qui l’accompagne. Mais du côté des officiels, autorités et instances élues, c’est la léthargie totale. On promet un soutien financier pour peaufiner ce produit qui ne sert, pourtant, que les grands intérêts touristiques d’El Jadida et de sa région, en particulier, ainsi que ceux du Royaume en général. Ces officiels n’hésitent pas, cependant, à recourir à cet outil à chaque manifestation touristique, nationale ou locale, célébrée dans la ville. Telle la semaine du cheval par exemple. « Cela fait dix ans que nous publions ce guide sans aucune aide financière de quiconque. Pourtant, c’est la ville que nous servons », n’hésite pas à nous en faire son promoteur Laurent Guinard. « On n’a eu même pas une reconnaissance », fera- il- remarquer. Et de poursuivre « Je me considère un marocain. J’ai investi tous mes capitaux ici à El Jadida où j’ai décidé d’être enterré ». Rien qu’à contempler son produit et à évaluer ses autres projets, on ne peut douter de ses propos et de son grand amour pour El Jadida et le Maroc. La preuve est sa démarche d’avoir adopté deux marocains dont l’un d’eux est père, aujourd’hui, de deux enfants.

Son amour pour la ville et pour le Maroc l’ont poussé à développer d’autres efforts du même qui ont été couronnés, dernièrement, par la création d’un nouveau site avec une plateforme performante tendant à promouvoir à l’internationale le tourisme marocain. Ce site « www.officetourismemaroc.com », en plus ceux des offices de tourisme de chaque ville du Maroc, va permettre de mettre en avant ce Maroc que l’on aime tous.

Dévoué pour la promotion de cette «Jawhara», Laurent Guinard a également contribué à l’installation à El Jadida de plus de 600 familles européennes. Cette opération a été facilité par l’installation du site « Les Résidents étrangers à El Jadida » ainsi que celui du « le Navigateur.tv » où les visiteurs sont gavés de reportages et de toute l’actualité de la région d’El Jadida. Il est, également, un grand Rotarien participant à de multiples actions caritatives, ainsi qu’à celles de diverses autres associations  d’El Jadida prônant les mêmes valeurs. Bref,  un hyperactif ou quoi… !

Par ailleurs, et malgré ses nombreuses autres occupations, ce promoteur français ne ménage aucun effort pour continuer dans cet élan. Pour ce faire,  Laurent Guinard n’œuvre jamais seul.  Avec le soutien de ses fils, il essaie aussi d’accorder un intérêt majeur à l’émancipation de la jeunesse. En tant qu’élément associatif très dynamique, Laurent essaie d’apporter un plus et de  un vrai sens à son existence à El Jadida. Avec ses sympathiques enfants, Laurent Guinard donne le bel exemple de l’équipe qui gagne dans une ambiance paternaliste, au service des autres, et bien sûr du Royaume du Maroc bien aimé!

 

Promoteur immobilier de nationalité française installé à El Jadida depuis plusieurs années déjà, Laurent Guinard cache le portrait d’un personnage aimable et plein de qualités humaines. «Ambassadeur du Maroc», comme il se plait à le crier fort, il a réussi à installer depuis son arrivée à El Jadida plus de centaines familles étrangères. Parmi eux des retraités mais aussi des industriels et des commerçants qui se sont vite épris de la beauté de cette région du Maroc et des potentiels touristique et culturel énormes qu’elle offre. Il est né en 1960 à Paris avec des origines maroco- algériennes. Depuis son enfance, il s’était impliqué dans le tissu associatif et culturel. A l’âge de 14 ans, il s’est porté volontaire comme pompier durant 6 ans à Vallon pont D’arc en France. Par la suite, il s’était chargé d’inculquer des cours de santé aux militaires pendant cinq années. Après, il s’était investi dans l’hôtellerie et la restauration. Ainsi, il a dirigé un restaurant gastronomique à Paris, puis des hôtels et des restaurants en Drome Ardèche avec son épouse pour s’occuper, ensuite durant sept ans, d’un centre de 140 enfants dans le même coin. Puis, ce fut le tournant de sa vie après son divorce. Il liquide tous ses biens et s’installe, tout d’abord, à Essaouira où il prend en charge une famille marocaine qui lui confie deux de ses fils qu’il a élevés. Laurent Guinard décide de s’installer en l’an 2000 à El Jadida dès qu’il l’a découverte pour la 1ère fois. Ce fut le grand amour et de très belles opportunités d’investissement. Aujourd’hui Laurent est Papy de quatre petits enfants marocains dont il est fier. Ses biens sont au nom de ses fils adoptifs Abdellatif et Younès

http://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/01/Laurent-Guinard1.jpghttp://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/01/Laurent-Guinard1-150x150.jpgadminsEn voguePar:Azzeddine Hnyen Le guide « Le Navigateur » vient de souffler sa dixième bougie. Il persiste et signe de nouveau pour persévérer dans la mission qu’il s’était assigné à sa naissance. Le climat ambiant de crise économique qui paralyse la majorité des puissances semble ne pas avoir eu de cet accompagnateur des...Source de L'information Fiable