prison

Par : Samir Chennaoui

Un détenu de nationalité française vient de faire éclater un scandale secouant à nouveau l’administration pénitentiaire. Le marchandage relatif à l’octroi des grâces royales refait surface.

Un détenu français, condamné à dix ans de prison ferme pour falsification de billets de banque, a accusé des fonctionnaires de la prison de Loudaya à Marrakech de lui avoir soutiré 140.000 DH sans avoir obtenu la grâce qu’ils lui avaient promise.

Ce scandale a éclaté après la célébration de la fête du trône lorsque le prisonnier français n’a pas bénéficié de la grâce et a accusé les fonctionnaires du pénitencier de la ville Ocre d’avoir obtenu la somme demandée sans pour autant honorer leur engagement. Le prisonnier accuse deux gardiens qui lui ont assuré que son nom figurerait sur la liste des bénéficiaires de la grâce royale en contrepartie de la somme de 140.000 dirhams qu’il leur avait remise. Ses accusations vont plus loin puisqu’il implique également l’ancien directeur de la prison qui, selon ses dires, a été au courant de cette «transaction».

Ne voyant pas son nom sur la liste des graciés, il a réclamé son argent et  a contacté la représentation diplomatique de son pays. Suite à cela, l’affaire a pris une grande ampleur lorsque la délégation générale de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion a ouvert une enquête. Les deux gardiens ont été arrêtés et le directeur s’est vu décharger de la responsabilité avant d’être muté à la  prison Moul Barki de Safi.

Devant le juge d’instruction près la Cour d’appel de Marrakech, une confrontation entre le détenu et les fonctionnaires en question aura lieu prochainement pour  trancher sur cette affaire qui soulève plusieurs interrogations sur les pratiques exercées dans les prisons, notamment l’introduction de grandes sommes d’argent malgré les fouilles.

Affaire à suivre.

http://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/02/prison.jpghttp://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/02/prison-150x150.jpgadminsSociétéPar : Samir Chennaoui Un détenu de nationalité française vient de faire éclater un scandale secouant à nouveau l’administration pénitentiaire. Le marchandage relatif à l’octroi des grâces royales refait surface. Un détenu français, condamné à dix ans de prison ferme pour falsification de billets de banque, a accusé des fonctionnaires de la...Source de L'information Fiable